En Italie, les Marocains sont en tête des créateurs étrangers d’entreprises

Entreprise-©-Yassine-Toumi-680x365_c.jpg

ÉCONOMIE – Alors que les partis populistes anti-immigration, dont le Mouvement 5 étoiles et La Ligue du Nord, sont parmi les favoris des élections législatives italiennes, prévues pour le 4 mars, avec 28% et 14% d’intentions de vote d’après les derniers sondages, la Fédération italienne des chambres de commerce a publié, le 13 février, un rapport sur les entreprises créées par les immigrés dans le pays.

Au total, les immigrés ont créé jusqu’en 2017 près de 590.000 entreprises en Italie, soit 9,6% de l’ensemble des sociétés inscrites sur le territoire national, d’après le rapport. La majorité de ces entreprises se trouvent en Lombardie (114.000), dans le Latium (77.000) et en Toscane (55.000).

fédération italienne des chambres de commerce1

En un an, le nombre de sociétés lancées par des étrangers résidant en Italie a augmenté de 3,4%, selon la Fédération italienne des chambres de commerce.

Les Marocains détiennent près de 12% des entreprises créées par des étrangers

Comme pour les deux années précédentes, le Maroc se révèle être le pays le plus représenté parmi les entrepreneurs immigrés. Les Marocains résidents en Italie ont ainsi créé 68.259 entreprises en Italie jusqu’à fin 2017, selon le rapport de la Fédération, soit près de 12% des entreprises du pays.

La majorité de ces entreprises opèrent dans le domaine du commerce avec un total de 48.538. Elles opèrent également dans la construction et le bâtiment avec 8.438 entreprises, et dans l’assistance sociale avec 109 entreprises.

Ces entreprises dirigées par des Marocains se concentrent principalement dans la ville de Turin, au nord-ouest du pays, avec un total de 4.614 entreprises, soit 6,8% des sociétés créées par les Marocains en Italie.

fédération italienne des chambres de commerce2

Le Maroc est suivi de près par la Chine avec un total de 52.075 entreprises créées par ses ressortissants en Italie. Leurs entreprises se situent principalement à Milan (11% des entreprises gérées par des Chinois), avec un total de 5.785.

La majorité des entreprises chinoises opèrent dans le domaine de la manufacture (17.619) et le logement et la restauration (7.067).

En troisième position, on retrouve la Roumanie avec 49.317 entreprises créées en Italie dont la plupart opèrent dans le domaine de la construction (30.449).

D’autres pays du monde arabe sont également représentés par leurs entrepreneurs en Italie. Les Égyptiens, par exemple, ont créé 18.612 entreprises dans tout le pays, dont la majorité (44,7%) sont implantées à Milan.

Les Tunisiens quant à eux ont créé jusqu’à l’année dernière 14.668 entreprises dans le pays, d’après le rapport.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

scroll to top