Er-Rachidia: parler en arabe met Bensaleh en colère – Al3omk

Er-Rachidia: parler en arabe met Bensaleh en colère

bensalah.jpg

Le président du conseil provincial d’Er-Rachidia a été surpris par la réponse « violente » du chef des PATRONATS marocains Meriem Benessaleh quand il a essayé de s’exprimer sur la langue de la rencontre puisqu’il peut avoir parmi les présents ceux qui ne comprennent pas le français. Cet incident s’est prévenu pendant une rencontre organisée à Er-Rachidia entre le PATRONAT et les promoteurs économiques de la région Draa Tafilalt.

Avant même que le président du conseil provincial d’Er-Rachidia ne termine son intervention, Ben Saleh l’a interrompu : « Comprenez-vous la langue Amazigh ? » Le président de conseil provincial a répondu négativement, « C’est aussi l’une des langues avec laquelle on peut parler pour que tout le monde nous comprenne » continuait ben Saleh. Il a ajouté d’un ton fort en lui adressant le message de ne pas essayer de politiser la réunion qui est purement économique et de ne plus poser de telle question.

« D’une part, vous nous accueillez et de l’autre vous nous mettez dans l’embarras, s’il vous plaît, ne posez plus votre question » a-t-elle dit bensaleh en colère; tout en soulignant qu’elle ne fait pas partie des personnes qui tolèrent la manipulation de la discussion. Bensalh a fini son discours par dire qu’elle comprend l’arabe et qu’elle est libre de répondre dans la langue qu’elle veut.

L’incident d’Er-Rachidia entre le chef du PATRONAT et le président du conseil provincial a suscité une vague réaction sur les réseaux sociaux et a subdivisé les internautes en deux camps ; le premier voit que ben Saleh a exagéré dans sa réaction surtout qu’elle est là pour parler aux promoteurs de la région dans la langue qu’ils comprennent les partisans de cet avis pensent que ben Saleh a infériorisé l’arabe. L’autre camps, qui est dans l’ensemble des militants amazighs, voient que ben Saleh a donné une leçon au président du conseil qui a essayé selon eux d’imposer une langue que la plupart des habitants d’Er-Rachidia ne comprennent pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

scroll to top