Égypte : l’ex-Premier ministre Ahmed Chafik renonce à se présenter à l’élection présidentielle – Al3omk

Égypte : l’ex-Premier ministre Ahmed Chafik renonce à se présenter à l’élection présidentielle

-أحمد-شفيق.jpg

Sur son compte Twitter, l’ancien Premier ministre égyptien Ahmed Chafik a déclaré, dimanche, qu’il ne serait finalement pas candidat à l’élection présidentielle prévue en 2018 dans son pays.

L’ancien Premier ministre égyptien Ahmed Chafik a annoncé, dimanche 7 janvier, sur son compte Twitter, qu’il ne se présenterait pas à l’élection présidentielle prévue en 2018 dans son pays.

« J’ai vu que je n’étais pas la personne idéale pour diriger le pays dans la période à venir », a déclaré celui qui était considéré comme l’un des plus sérieux candidats face à Abdel Fattah al-Sissi. « Mon absence pendant plus de cinq ans a sans doute mis une distance avec ma capacité à suivre de très près ce qui se passait dans notre pays en termes de développements et d’accomplissements en dépit des conditions difficiles. »

Éphémère Premier ministre d’Hosni Moubarak pendant le soulèvement populaire de 2011, puis candidat malheureux à la présidence face à l’islamiste Mohamed Morsi l’année suivante, Ahmed Chafik, ancien général de l’armée de l’air, avait pourtant indiqué fin 2017 qu’il n’excluait pas de se présenter à ce scrutin national.

Il vivait alors en exil aux Émirats arabes unis depuis cinq ans, pays où il a été arrêté puis expulsé vers son pays d’origine peu de temps après avoir dévoilé ses intentions. Selon sa fille, May Chafik, les autorités émiraties l’auraient expulsé en Égypte « juste parce qu’il a annoncé qu’il [était] candidat à la présidentielle ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

scroll to top