Élection CGEM: Marrakchi appelle à affranchir l’entreprise « des pesanteurs »

pd541cGsqR6oW8T.jpg

Une entreprise affranchie « des pensanteurs » est capable d’avancer, de se développer et d’innover, a souligné, lundi à Casablanca, le candidat à la présidence de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Hakim Marrakchi.

« Libérons les entreprises des pesanteurs qui empêchent leur développement, et nos entreprises, nos PME et nos TPE surtout, créeront les richesses et développeront l’emploi », a-t-il insisté lors d’une conférence de presse dédiée à la présentation des grandes lignes de son programme avec sa colistière Assia Benhida.

Le candidat à la présidence de la CGEM, qui s’est attardé sur le rôle des entreprises en tant que moteur de développement, a expliqué que malgré l’ouverture de l’économique du Royaume, les entreprises marocaines sont soumises aux aléas économiques mondiaux.

« Le Maroc assume ce choix, mais en même temps, nos entreprises subissent, sur leur propre marché comme à l’international, des distorsions dans les règlements auxquels elles sont soumises », a-t-il détaillé.

En dépit de l’existence d’institutions étatiques de gouvernance et de contrôle, d’un arsenal juridique bien étoffé et d’une organisation administrative bien structurée, l’entreprise établie au Maroc « pâtit d’une attitude de méfiance de la part de certaines administrations », a-t-il déploré.

D’après M. Marrakchi, les entreprises au Maroc doivent consacrer « une grosse partie de leur temps d’activité et de leurs ressources pour avoir accès à un service public auquel elle ont droit, pour récupérer leurs créances ou pour faire tout simplement valoir leurs droits ».

« La solution est de libérer la création de valeur », s’est-il exclamé, se disant conscient de l’inquiétude qui saisit les entrepreneurs face à « une réglementation tatillonne et une administration parfois rigide ».

Par ailleurs, M. Marrakchi a indiqué qu’il est candidat à la présidence de la CGEM parce qu’il est convaincu que le profil le mieux à même de refendre les entreprises et les préparer au grands changements est celui « d’un industriel exposé depuis plusieurs décennies aux défis économiques et sociaux que doivent relever chaque jour les chefs d’entreprises ».

De son côté, Assia Benhida a dit qu’elle est candidate à la vice-présidence de la CGEM parce que « je suis un entrepreneur et chef d’entreprise depuis 20 ans et parce qu’en tant que femme, j’ai la conviction que demain ne peut se construire que dans la parité et la diversité ».

« J’ai foi en mon pays et je suis convaincu que je peux faire de la CGEM le moteur de ce changement, un outil au service de nos entreprises et de notre pays », a-t-elle ajouté.

Placé sous le slogan ’’CGEM 2021, libérer l’entreprise’’, le programme de Hakim Marrakchi et sa colistière Assia Benhida Aiouch est axé principalement sur l’action pour la réalisation de la croissance et la compétitivité, le développement des opérateurs économiques, le développement régional et la croissance à l’international des entreprises marocaines, le développement des compétences et de l’employabilité, et pour une CGEM influente et proche de ses adhérents.

Chef d’entreprise, M. Marrakchi est un investisseur industriel depuis près de 30 ans et acteur actif dans plusieurs instances professionnelles, dont la CGEM, l’ASMEX (Association marocaine des Exportateurs), la FENAGRI (Fédération nationale de l’Agroalimentaire), le CETIA (Centre technique des industries agroalimentaires), le CNCE (Conseil national du commerce extérieur) et l’AB2C (Association des Biscuitiers, Chocolatiers et Confiseurs).

Sa colistière, Mme Assia Benhida Aiouch est entrepreneure depuis 20 ans et experte en transformation des entreprises et gestion des affaires. Elle est administrateur au sein de la CGEM. Mme Benhida est également membre du Conseil d’administration du Club des femmes administrateurs du Maroc.

L’autre binôme en lice pour la présidence de la CGEM est Salaheddine Mezouar et Fayçal Mekouar.

L’Assemblée générale élective de la Confédération générale des entreprises du Maroc aura lieu le 22 mai.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

scroll to top