Energies renouvelables: Le roi Mohammed VI satisfait de l’état d’avancement du plan national

5ae2e9391a00002700cdd083.jpeg

ÉNERGIE – Satisfaction et appel au renforcement de la mobilisation. Le roi Mohammed VI n’a pas de reproches à faire à son équipe chargée de conduire le plan national des énergies renouvelables. Hier, au palais royal de Rabat, le souverain a présidé une séance de travail avec pour ordre du jour: l’examen de l’avancement des projets d’énergies renouvelables portés par l’Agence marocaine pour l’énergie solaire (Masen). 

Une séance de travail qui s’inscrit, indique un communiqué du cabinet royal relayé par la MAP, dans le cadre du suivi périodique et régulier par le souverain de la mise en œuvre des différentes étapes de la stratégie énergétique nationale en matière d’énergies renouvelables appelées à être “une véritable locomotive de l’économie du royaume”.

Sur l’état des lieux, le président de Masen, Mustapha Bakkoury, a présenté, à l’occasion, les prévisions de mise en service des centrales solaires Noor au cours de l’année 2018. Il ainsi annoncé que Noor Ouarzazate II et Noor Ouarzazate IV seront opérationnels dès le mois de mai 2018, tandis que Noor Ouarzazate III le sera au mois d’octobre prochain. Ce qui permettra de finaliser le complexe solaire intégré de Ouarzazate conformément aux engagements initiaux du Maroc. Noor Laâyoune I et Noor Boujdour I seront, quant à eux, opérationnels au cours du mois de juin de cette année.

 Bakkoury a également présenté le calendrier de lancement de la construction des premiers projets du Programme éolien intégré. Il a, par ailleurs, donné les grandes lignes du projet Noor PV II portant sur une capacité de plus de 800 MW, qui se déclinera sur plusieurs provinces: Laâyaoune, Boujdour, Taroudant, Kelaa des Sraghna, Khouribga, Lhajeb, Guercif, Sidi Bennour et Jerada. Il sera un complément aux grands complexes solaires intégrés et permettra d’optimiser le mix technologique national et contribuer à un développement territorial plus élargi.
 A cette séance de travail, ont assisté le chef du gouvernement, Saad-Eddine El Othmani, le conseiller du roi Yassir Zenagui, le ministre de l’Energie, des mines et du développement durable, Aziz Rabbah, la directrice générale de l’Office national des hydrocarbures et des mines, Amina Benkhadra et le directeur général de l’Office national de l’électricité et de l’eau potable, Abderrahim El Hafidi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

scroll to top