Gaza: 43 palestiniens tués dans des affrontements avec l’armée israélienne

d66ece32b5b2ed14f1ee45d0359ccf6c.gif

Des affrontement ont éclaté, ce lundi 14 mai, dans la bande de Gaza entre Palestiniens et soldats israéliens suite au transfert de l’ambassade américaine à Jérusalem qui devrait avoir lieu cet après-midi. 43 Palestiniens ont été tué par les tirs de l’armée israélienne selon le ministère de la santé de Gaza.

Les heurts ont éclaté cette matinée le long de la frontière israélienne, selon des journalistes de l’AFP sur place, où des milliers de Palestiniens se sont regroupés et ont tenté de s’approcher de la barrière de sécurité surveillée massivement par l’armée israélienne.

La même source rapporte que certains Palestiniens ont lancé des pierres en direction des soldats qui ont ouvert le feu sur eux en réponse aux projectiles. Les autorités palestiniennes indiquaient, en début de matinée, que les tirs avaient fait 1800 blessés.

Tsahal avait prévenu dimanche et lundi les Gazaouis, par tracts distribués par les airs, qu’ils se mettaient en danger en prenant part aux manifestations et que l’armée israélienne ne permettrait pas qu’on s’en prenne à la barrière de sécurité, aux soldats ou aux civils israéliens riverains du territoire palestinien.

D’après l’AFP, l’armée israélienne s’attend à ce que des dizaines de milliers de Palestiniens protestent dans la bande de Gaza et en Cisjordanie contre l’inauguration cet après-midi de l’ambassade américaine à Jérusalem.

Le 6 décembre dernier, Donald Trump avait reconnu Jérusalem comme capitale d’Israël, marquant une rupture spectaculaire avec ses prédécesseurs et suscitant une vague de réprobation au Proche-Orient et au-delà, sur fond d’inquiétudes sur une flambée de violence. Le transfert de l’ambassade américaine marque également le 70e anniversaire de l’Etat d’Israël et de la Nakba (catastrophe) palestinienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

scroll to top