La moustache ne cache-t-elle pas le voile porté par l’homme?

20180302_145006-1.jpg

En observant les enfants durant les toutes premières années de leur vie, je constate qu’ils ne font aucune différence de genre. La fille et le garçon jouent ensemble, sans savoir qu’ils sont de sexes différents et s’amusent avec des poupées, des voitures et à la dinette.

Pourquoi alors par la suite le garçon refuse de continuer à jouer avec la fille, en lui disant avec dédain que « c’est un jeu de fille ! » ?

Pour marquer encore d’avantage sa supériorité basée sur la différence du genre, il  fait pousser sa moustache, muer sa voix, muscler son corps, grandir sa taille. Ainsi il commence à regarder la fille de haut, à la mépriser, à s’imposer, à la contrôler et à la rendre dépendante et soumise.

Par cette action, il commence à la considérer comme « une proie, une chose, un bien » !

Mais pourquoi ce même garçon qui jouait autrefois en paix avec la fille sans aucune conscience de différence de genre, subit rapidement cette mutation en faisant pousser sa moustache et en traitant la femme violemment? Car oui, se considérer supérieur est une violence contre la femme !

L’homme est-il responsable de cette mutation et de cette inégalité de genre ?

Lorsque nous sommes porteur d’une maladie génétique, sommes-nous responsables de la maladie ?

Et si le garçon avait plutôt subit dans son enfance une modification génétique de son mental ? Ou bien, une fausse manipulation génétique de sa psyché ?

Peut-être que l’homme est innocent et qu’il n’est qu’une victime, comme l’est la femme dans sa soumission et son acceptation ?

Dans mon dernier article « Le foulard ne cache-t-il pas le voile porté par les femmes marocaines ?», j’avais démontré que la femme porte un voile invisible qui l’empêche de voir sa propre réalité et celle du monde extérieur.

Là aussi, je me demande si l’homme ne porte pas lui aussi un voile invisible, caché derrière sa moustache et ses muscles, qui l’empêche alors de voir sa propre réalité et celle de la femme, la réalité saine et harmonieuse, la vraie réalité qu’il partageait avec la fille lorsqu’ils jouaient ensemble à la dinette et au camion ?

Je déduis de cette analyse qu’aussi bien la fille que le garçon ont subit une mutation génétique du mental et qu’ils portent tous deux un épais voile, imposé et responsable de la violence de genre.

Qui est alors le responsable de cette manipulation génétique de la psyché et qui a tissé  ce voile qui sépare la femme de l’homme ?

Tout se passe en fait comme dans un zoo, la femme enfermée dans une cage, privée de sa liberté et à la merci de l’homme qui l’entretient tout en jouissant d’un peu plus de liberté, car tous les deux sont en réalité enfermés dans le zoo (le voile) et ignorent la réalité au-delà de ce voile zoologique !

Le responsable de la construction du zoo ou bien du tissage de ce voile invisible, est l’éducation socioculturelle issue de la fausse idéologie religieuse. Oui, le pouvoir religieux est resté longtemps et depuis le début uniquement entre les mains des hommes. C’est ce pouvoir dictateur qui a servi d’instrument de manipulation génétique du mental !

Docteur Jaouad MABROUKI, Expert en psychanalyse de la société marocaine et arabe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

scroll to top