Le gouvernement n’a pris aucune décision sur la suppression de certaines matières du BAC

593153a6.jpg

Le ministre délégué chargé des Relations avec le parlement et la Société civile, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, a démenti, jeudi à Rabat, que le gouvernement ait pris une quelconque décision concernant la suppression de la philosophie et de l’éducation islamique des manuels du cycle du baccalauréat. 

« Il ne s’agit pas d’une annulation, mais de la réorganisation de certaines matières au titre de la première année du baccalauréat », a-t-il dit lors d’un point de presse tenu à l’issue de la réunion hebdomadaire du Conseil de gouvernement, en réponse à une question sur les informations rapportées par certains médias à ce sujet.

A cet égard, M. El Khalfi a indiqué qu’à partir de l’année scolaire en cours, il a été décidé l’organisation des examens de philosophie et d’éducation islamique au cours de la première année du baccalauréat, au lieu de de la deuxième année comme c’est le cas pour les matières littéraires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

scroll to top