Le Maroc et l’UE s’accordent sur le contenu du futur accord de pêche, incluant le Sahara marocain – Al3omk

Le Maroc et l’UE s’accordent sur le contenu du futur accord de pêche, incluant le Sahara marocain

19380588-23289366.jpg

Marché conclu. Le Maroc et l’Union Européenne (UE) annoncent conjointement, ce vendredi, qu’ils se sont accordés sur la nouvelle mouture du futur accord de pêche durable et son protocole d’application.

Dans un communiqué relayé par la MAP, les deux parties se disent “d’accord sur les dispositions et améliorations apportées à ces textes”. Et conformément au principe gagnant/gagnant, les deux parties précisent qu’elles veulent “en optimiser les retombées et les bénéfices pour les populations locales des zones concernées”, non sans préciser que cette activité se fera “dans le respect des principes de gestion durable des ressources halieutiques et d’équité”.

Entamées le 20 avril denier, le renouvellement de cet accord a abouti au bout de 4 rounds de négociations à l’issue desquelles l’adaptation de ce contrat se fera sous forme d’échange de lettres, incluant le Sahara marocain. Ainsi, le texte négocié mentionne expressément que les préférences tarifaires reconnues au Maroc, s’appliquent également et dans les mêmes conditions, aux produits pêchés dans les eaux marocaines des provinces du Sud.

Un aboutissement dont les deux partenaires se félicitent estimant que c’est “l’esprit constructif qui a prévalu lors de ces négociations”. De part et d’autre, c’est aussi une volonté partagée de renforcer leur partenariat dans les deux secteurs stratégiques: l’agriculture et la pêche maritime, indique ce communiqué.

Une nouvelle page est tournée sur la voie du dépassement des péripéties judiciaires et des attaques de parties tiers. Le Maroc en sort conforté dans sa qualité d’unique interlocuteur pour négocier des accords internationaux incluant le Sahara. Le royaume est resté ferme et clair sur ses fondamentaux nationaux  “jamais d’accord international qui compromet les attributs de sa souveraineté sur ses provinces du Sud”.

Il ne reste plus que l’entrée en vigueur de l’accord. Les deux signataires se disent engagés à prendre les mesures qu’il faut pour que l’accord de pêche et son protocole se concrétisent dans les meilleurs délais conformément aux procédures respectives. Et en preuve de cet engagement bilatéral, le Maroc et l’UE soulignent, par le même biais, qu’ils resteront en étroit contact dans l’esprit de concertation et de partenariat qui les unit durant la période de transition et ce, jusqu’à cette entrée en vigueur”.

L’accord de pêche a pris fin le 14 courant à minuit, date de l’échéance finale de l’actuel contrat. Le ministre espagnol de l’Agriculture, de la Pêche et de l’Alimentation, Luis Planas, avait affirmé qu’un nouvel accord serait conclu “dans les prochains jours”, avant l’échéance du protocole prévu le 14 juillet, en vain. Son homologue marocain, Aziz Akhannouch, avait, lui, annoncé en avril dernier que le Maroc et l’UE démarreraient une nouvelle phase, souhaitant que les négociations débouchent sur “un accord mutuellement bénéfique qui respecte les engagements des deux parties”. C’est selon les principaux concernés chose faite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

scroll to top