Le RNI réagit à la suspension du conseil régional de Guelmim-Oued Noun – Al3omk

Le RNI réagit à la suspension du conseil régional de Guelmim-Oued Noun

58bbec2a.jpg

Quelques jours après la décision du ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, de suspendre le conseil régional de Guelmim-Oued Noun, présidé par le RNIste Abderrahim Ben Bouaida, le parti de la colombe sort de son silence pour exprimer un timide mea-culpa. Le RNI reconnaît, dans un communiqué publié ce week-end, que la crise du conseil régional ne l’avait pas laissé insensible. “Le parti a suivi avec inquiétude le blocage qui a marqué les travaux du conseil et plus particulièrement le refus de voter la majorité des points à l’ordre du jour des sessions tenues au titre des deux années 2017 et 2018”, indique le RNI.

Une crise qui a fini par “entraver le fonctionnement de cette institution et retarder d’une façon injustifiée la réalisation des grands projets de développement”,  affirme le RNI, reprenant ainsi les arguments contenus dans le rapport remis par le wali de la région au ministre de l’Intérieur.

Face à la suspension ayant nécessité la mise en place d’une commission spéciale chargée de gérer les affaires courantes du conseil, le parti d’Aziz Akhannouch émet le vœu que cette décision offre “une occasion au dialogue”. Ainsi, pour le RNI, “les sensibilités politiques” doivent céder la place “aux attentes des habitants de la région”. Une recommandation qui rejoint celle du ministre de l’Intérieur appelant “toutes les composantes du conseil à une auto-évaluation” et à adopter “une approche positive nouvelle”. Les membres du conseil de la région se doivent de construire un travail collectif et solidaire loin des “intérêts personnels” et des “considérations étroites”, avait également précisé le communiqué du département de Abdelouafi Laftit.

Le RNI tient, par la même occasion, à réitérer l’importance qu’il accorde au développement de la région, au “travail de proximité avec les citoyens” et son “plaidoyer pour une dynamique de développement générale au bénéfice de toutes les catégories sociales de Guelmim-Oued Noun”. Cette crise sera, pour lui, un test crucial.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

scroll to top