L’école sera bientôt obligatoire jusqu’à 16 ans au Maroc – Al3omk

L’école sera bientôt obligatoire jusqu’à 16 ans au Maroc

5b7c17ae2000009f0037a313.jpeg

A Koran classroom setting for younger children in the old city of Fes, Morocco. (Photo by David Bathgate/Corbis via Getty Images)

ÉDUCATION – Les réformes annoncées par le roi Mohammed VI se succèdent. Après l’annonce d’un projet de loi sur le rétablissement du service militaire obligatoire pour les citoyennes et citoyens marocains de 19 à 25 ans, c’est au tour des 3 à 16 ans d’être au centre de tous les regards.

Lundi 20 août, le conseil des ministres a approuvé le projet de loi-cadre relative au système de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique, rapporte la MAP dans un compte-rendu.

“Ce projet s’inscrit dans le cadre des hautes orientations royales, visant à adopter une réforme, véritable et irréversible, du système national d’éducation et l’appel renouvelé du souverain pour l’appropriation de cette réforme et l’adhésion collective et sérieuse pour sa mise en œuvre”, indique l’agence de presse.

Parmi les principales réformes prévues dans ce projet de loi figure l’instauration d’une “nouvelle école ouverte à tous” qui passera par l’intégration, de façon graduelle, de l’enseignement préscolaire au sein de l’enseignement primaire, pour les enfants âgés de 4 à 6 ans.

“Une fois sa généralisation achevée, il sera procédé à l’intégration de la catégorie d’enfants à partir de 3 ans”, indique la MAP, “ainsi que la généralisation de l’enseignement obligatoire pour l’ensemble des enfants jusqu’à l’âge de 16 ans au lieu de 15 ans précédemment.”

Des réformes prises afin de “garantir l’accès de tous à l’éducation, (…) mettre fin à la déperdition scolaire, et garantir la pérennisation de l’apprentissage en vue d’éradiquer l’analphabétisme”, poursuit la MAP.

GODONG VIA GETTY IMAGES

L’accent devra également être mis sur l’incitation ”à la pensée critique et à la créativité” de l’élève, “l’éducation à la citoyenneté, les valeurs universelles et l’esprit d’initiative”, ainsi que “l’adoption d’une architecture linguistique basée sur le pluralisme et l’alternance linguistique afin de préparer les apprenants à la maîtrise des langues étrangères à un âge précoce”.

L’enseignement de certaines matières, notamment scientifiques et techniques, se fera en langues étrangères “en plus de la mise en place de passerelles et de ponts entre l’enseignement général et la formation professionnelle, tout en adoptant l’orientation précoce depuis le cycle collégial-secondaire”, détaille la MAP.

La réforme de l’éducation et de l’enseignement passera aussi par “un nouveau modèle de gouvernance” basé sur “la contractualisation, la responsabilité, la simplification des procédures, le professionnalisme, le renforcement des capacités des ressources humaines de l’enseignement, ainsi que l’intégration des nouvelles technologies de communication dans la gestion de toutes les composantes du système éducatif”.

Un nouveau mode de financement du système éducatif devra enfin être mis en place, de même qu’un mécanisme institutionnel pour le suivi de la mise en œuvre de cette nouvelle réforme du système éducatif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

scroll to top