L’UE et le Maroc déterminés à poursuivre leur partenariat stratégique – Al3omk

L’UE et le Maroc déterminés à poursuivre leur partenariat stratégique

Maroc-UE-1tleqm5zbmmcg766zqy11m7uokeyq0aibziky26x86p0.jpg

L’Union européenne (UE) et le Maroc ont exprimé, mardi, leur détermination à poursuivre leur partenariat stratégique, à le préserver et à le renforcer. Elles restent également « déterminés à préserver leur coopération dans le domaine halieutique ». 

Dans une d éclaration conjointe par la Haute-Représentante de l’UE pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité et vice-présidente de la Commission européenne, Mme Federica Mogherini et le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, M. Nasser Bourita, les deux parties affirment avoir « pris connaissance de l’arrêt rendu ce jour par la Cour de Justice de l’Union Européenne au sujet de l’accord de pêche entre le Maroc et l’Union Européenne».

Les deux parties confirment «leur attachement au partenariat stratégique entre le Maroc et l’Union européenne et leur détermination à le préserver et à le renforcer».

A cet égard, ajoute la déclaration conjointe, elles sont convenues de «poursuivre le renforcement de leur dialogue politique et de préserver la stabilité de leurs relations commerciales».

Les deux parties «constatent que l´esprit de concertation étroite et sincère qui a présidé au processus de l’adaptation de l’Accord agricole a créé un capital de confiance précieux pour l´approfondissement du partenariat ».

Elles restent «déterminées à préserver leur coopération dans le domaine halieutique».

A cet égard, elles expriment «leur volonté de négocier les instruments nécessaires relatifs au partenariat halieutique».

«Fortes de cet esprit et de cette confiance renouvelés, les deux parties confirment la richesse et la vitalité des relations entre l´Union Européenne et le Maroc et leur plein attachement au développement continu de ces dernières dans tous les domaines d’intérêt mutuel ». Parmi ces domaines, ajoute la déclaration, figurent en premier lieu «des questions aussi stratégiques que la politique de migration, de sécurité, de stabilité et de développement régional ainsi que de la recherche scientifique, questions sur lesquelles les deux parties sont convenues d’intensifier ou d’élargir leurs nombreuses activités de coopération déjà en cours».

Les deux parties réaffirment leur soutien au processus des Nations Unies et appuient les efforts du Secrétaire Général afin de parvenir à une solution politique définitive de la question du Sahara.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

scroll to top