Nestlé Maroc s’excuse et décide d’interrompre la web-série “Baghi Ntzewej” – Al3omk

Nestlé Maroc s’excuse et décide d’interrompre la web-série “Baghi Ntzewej”

1524703599.jpg

L’émission n’aura finalement pas fait long feu. Destinée à promouvoir le lait concentré sucré de Nestlé, la web-série “Baghi Ntzewej” vient d’être interrompue net, après à peine un épisode mis en ligne. La décision émane de la direction marocaine du groupe agroalimentaire suisse qui a cédé face aux multiples critiques qui lui ont été adressées.

 Des stéréotypes trop sexistes

Il faut dire que la mini-série ne faisait pas dans la dentelle à force de stéréotypes jugés trop sexistes par les internautes. La marque avait même admis avoir choisi cette manière polémique pour aborder le sujet. Une maladresse vite regrettée.

 “Nestlé Maroc regrette sincèrement que la web-série ait pu froisser, voire choquer un certain nombre de personnes”, peut-on notamment lire sur un communiqué publié aujourd’hui par l’entreprise sur la page Facebook de l’émission.

Une fiction qui ne passe pas

Le groupe va même jusqu’à “remercier” les consommateurs pour l’avoir “aidé à prendre conscience de sa maladresse”. Il n’oublie pas non plus les formules de circonstance en rappelant ses actions RSE et la part des postes occupés par des femmes, que ce soit au sein de son siège (52%) ou du comité de direction (37%).

 À noter que le concept, aux airs d’émission de télé-réalité, est bien une série écrite pour la marque et jouée par des acteurs contrairement à ce que beaucoup d’internautes semblaient croire.

Pour rappel, l’histoire démarre avec l’annonce sur internet de “Lhajja”, qui cherche une femme pour son fils, “Sidi Anas”. Au fil des épisodes, qui étaient censés être publiés chaque dimanche, cinq jeunes prétendantes devaient relever plusieurs défis proposés par leur future belle-mère, dont le premier consistait à concocter un dessert pour Anas.

Une manière de proposer aux consommateurs plusieurs idées de recettes à base de lait sucré de Nestlé, mais qui, semble-t-il, n’a pas été du goût de tout le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

scroll to top