Qui est Redouane Achik, le seul Marocain désigné pour arbitrer la Coupe du monde 2018

5abd0aa91f00002d0016bda0.jpeg

BELO HORIZONTE, BRAZIL - AUGUST 13: Assistant Referee 1, Redouane Achik during the Men's Quarter Final match between Republic of Korea and Honduras on Day 8 of the Rio2016 Olympic Games at Mineirao Stadium on August 13, 2016 in Belo Horizonte, Brazil. (Photo by Joern Pollex - FIFA/FIFA via Getty Images)

FOOTBALL – La Commission des Arbitres de la FIFA vient de dévoiler la liste des arbitres internationaux qui prendront part à la plus prestigieuse des compétitions sportives au monde, lors de la prochaine Coupe du monde en Russie.

Ce sont ainsi 36 arbitres centraux et 63 arbitres assistants issus de 46 pays différents qui seront chargés de veiller au bon déroulement des matchs, qui se tiendront du 14 juin au 15 juillet prochain. “Le choix du groupe final d’arbitres qui officieront en Russie a été effectué sur la base de leurs compétences, de leur personnalité, de la qualité de leur compréhension du football ainsi que de leur capacité à lire le jeu et appréhender les approches tactiques des équipes”, indique ce jeudi 29 mars la FIFA dans un communiqué.

Parmi eux, Redouane Achik est le seul Marocain qui se rendra en Russie pour assumer cette mission, sous la casquette d’arbitre assistant. Un défi qu’il avait déjà eu l’occasion de relever lors des deux dernières Coupes du monde, en 2014 au Brésil et en 2010 en Afrique du Sud.

Redouane Achik était par ailleurs arbitre assistant lors des derniers Jeux olympiques, à Rio en 2016. Également à son actif, l’arbitrage de plusieurs éditions de la Coupe d’Afrique des Nations.

Jusqu’à présent, seul deux Marocains ont été arbitres centraux lors d’un match disputé en Coupe du monde. On se souvient notamment de l’arbitrage de Saïd Belqola, lors de la finale France-Brésil au Mondial 1998. Disparu en 2002 des suites d’une longue maladie, il avait été désigné meilleur arbitre arabe de l’année 1998 par la revue libanaise Al Watan Arryadi. La même année, lors de la Coupe du monde qui s’est déroulée en Corée du Sud et au Japon, Mohamed Guezzaz avait arbitré la rencontre Espagne-Slovénie lors de la phase de groupes.

OMAR TORRES VIA GETTY IMAGES
Saïd Belqola lève un carton jaune à l’attention du défenseur Marcel Dessailly, le 12 juillet 1998, lors de la finale France-Brésil, jouée au Stade de France à Sain-Denis, près de Paris.

“Au cours des trois années écoulées, des séminaires préparatoires ont été organisés pour les arbitres et arbitres assistants candidats, sur des thèmes aussi divers que le fair-play, la protection des joueurs, l’image du football, la cohérence et l’uniformité des décisions, la lecture technico-tactique du jeu et la compréhension des différentes mentalités des joueurs et des équipes”, précise la FIFA dans son communiqué. La Commission des Arbitres dévoilera prochainement les noms des arbitres qui officieront en qualité d’arbitres assistants vidéo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

scroll to top