Toujours poursuivi au Maroc, le footballeur Amine Harit est de retour en Allemagne – Al3omk

Toujours poursuivi au Maroc, le footballeur Amine Harit est de retour en Allemagne

5b4e0d272000009f00373543.jpeg

GELSENKIRCHEN, GERMANY - JULY 16: Amine Harit of FC Schalke 04 poses during the team presentation at Veltins Arena on July 16, 2018 in Gelsenkirchen, Germany. (Photo by Christof Koepsel/Bongarts/Getty Images)

 La nouvelle saison 2018-19 pointe le bout de son nez et la plupart des clubs reprennent l’entraînement. C’est le cas du club allemand de première division, le FC Schalke 04, et de son jeune poulain, Amine Harit, de retour en Allemagne.

Poursuivi par la justice marocaine pour homicide involontaire, depuis son implication dans un accident de la route qui a entraîné la mort d’un jeune homme de 28 ans à Marrakech, l’international Marocain Amine Harit est de retour en Allemagne pour débuter la nouvelle saison au sein du club allemand, qui a procédé à la présentation de l’équipe, ce lundi 16 juillet, à Gelsenkirchen, le fief du club:

TF-IMAGES VIA GETTY IMAGES

CHRISTOF KOEPSEL VIA GETTY IMAGES

Le même jour, sur Twitter, le FC Schalke 04 annonce que son milieu offensif est en train de remplir les tests internes établissant les diagnostics de performance.

“Informations complémentaires: Amine Harit remplit aujourd’hui les tests internes (Diagnostics de performance)”.

D’après la presse locale, le joueur a rencontré les dirigeants du club qui lui auraient conseillé de ne pas faire de déclaration et de se concentrer sur ses performances. “Cela veut tout dire qu’il ait été autorisé à quitter le pays et qu’il ait pu récupérer ses papiers”, analyse Christian Heidel auprès des journalistes, comme le rapporte le site spécialisé ESPNqui ajoute qu’“il n’a pas à retourner au Maroc pour se présenter à une audience”. Le joueur ne s’est pas pour l’instant exprimé publiquement sur ce drame. “Le jour viendra où il devra faire une déclaration”, a cependant estimé Christian Heidel.

Le procès reporté au 25 juillet prochain

Depuis quelques semaines, le jeune international Marocain est impliqué dans une tragique affaire. Quelques jours après être rentré de Russie après l’élimination du Maroc en Coupe du monde, où il avait été désigné homme du match de la rencontre Maroc-Iran, Amine Harit a été impliqué dans un accident de la route qui a entraîné la mort d’un piéton.

La Chambre criminelle près la Cour d’appel de Marrakech a reporté le procès au 25 juillet prochain. Selon le site d’information arabe Kifach, le tribunal a pris cette décision pour permettre à la compagnie d’assurance de prendre note des revendications civiles des héritiers du défunt, qui se sont constitués partie civile dans cette affaire. Le joueur est exempté d’assister aux audiences, c’est son avocat qui le représente.

“Il n’avait aucun moyen d’empêcher le tragique accident”

Le drame s’est produit à Marrakech, dans la nuit du vendredi 29 au samedi 30 juin. L’information avait été relayée par plusieurs médias locaux, photos à l’appui. Amine Harit avait pu quitter le poste de police tout de suite après l’enregistrement de l’accident. “Sous le choc”, il avait été pris en charge psychologiquement par sa famille. Il est actuellement poursuivi en liberté et a payé une caution de 10.000 dirhams.

Son club avait immédiatement confirmé l’accident dans un communiqué : “en tant que conducteur, il n’avait aucun moyen d’empêcher le tragique accident”, déclarait Christian Heidel, le directeur sportif du club allemand, rapportant les confessions du joueur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

scroll to top