Un budget de 77 MDH pour l’amélioration des conditions d’enseignement universitaire selon El Othmani – Al3omk

Un budget de 77 MDH pour l’amélioration des conditions d’enseignement universitaire selon El Othmani

El-Othmani.jpg

Une enveloppe budgétaire exceptionnelle de 77 MDH a été allouée pour améliorer les conditions d’accueil et d’enseignement au profit des étudiants durant l’actuelle année universitaire (2017-2018), a indiqué, lundi à Rabat, le chef du gouvernement, Saad Eddine El Othmani. 

En réponse à une question centrale à la Chambre des représentants sur les stratégies du gouvernement en matière de réforme du système national de l’éducation, la formation et la recherche scientifique, à l’occasion de la séance mensuelle consacrée aux questions de politique générale, M. El Othmani a souligné que dans le cadre de la mise en œuvre de la vision stratégique de réforme 2015-2030, et en application du programme gouvernemental 2016-2021, il a été procédé à l’élaboration d’un plan stratégique relatif à l’enseignement supérieur et à la recherche scientifique, portant sur une série de mesures visant à renforcer l’offre universitaire et à mettre en œuvre la réforme pédagogique relative à l’enseignement supérieur.

Plus de 30% d’accès aux universités l’année prochaine
En ce qui concerne la réforme pédagogique universitaire, M. El Othmani a souligné que plusieurs mesures ont été adoptées dans le cadre de la mise en œuvre de la réforme pédagogique universitaire, concernant l’amélioration des conditions d’accueil, la mise à niveau des espaces universitaires publics et des installations de santé et de sport au sein des cités universitaires et la réhabilitation et la rénovation de l’ensemble des installations et équipements, en plus de l’augmentation du nombre des nouveaux étudiants dans les établissements à accès limité à hauteur de 20% pendant l’année en cours et 30% au cours de la rentrée universitaire 2018-2019.

700 postes en 2018 pour la gestion RH
Afin d’améliorer la gestion des ressources humaines, M. El Othmani a noté l’augmentation du nombre des postes à pourvoir (environ 700 postes en 2018), ajoutant que les voies de recrutement seront diversifiées pour attirer le maximum de compétences nationales et internationales et pour faire bénéficier l’enseignement supérieur des postes financiers transférés à partir d’autres secteurs (environ 800) et de continuer le recrutement des doctorants contractuels (au moins 300 par an).

Au niveau de l’évaluation et du développement du système pédagogique, des chantiers seront lancés pour évaluer et développer le système pédagogique de l’enseignement supérieur en termes de diversité, d’ouverture, d’efficacité et d’innovation et suivre l’application et le respect des cahiers pédagogiques (environ 120 procédures seront évaluées par l’Agence nationale d’évaluation et d’assurance qualité de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique depuis début février) ainsi que la préparation d’un manuel de référence national pour la formation dans l’enseignement supérieur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

scroll to top