Un squelette de dinosaure trouvé au Maroc mis en vente pour reconstruire des écoles mexicaines – Al3omk

Un squelette de dinosaure trouvé au Maroc mis en vente pour reconstruire des écoles mexicaines

allosaure_4-2955657.jpg

ENCHÈRES – Un objet pour le moins insolite est mis en vente ce mardi 16 janvier par une maison de vente aux enchères mexicaine. Un fragment de queue de dinosaure trouvé au Maroc et datant de la période du Jurassique figure parmi les lots du catalogue de la maison Morton à Mexico.

Une partie des profits de la vente de ce squelette de 4 mètres de long et de 180 kilos ira au projet de la Fundación Bancomer, afin de reconstruire les écoles endommagées par le tremblement de terre survenu dans la capitale mexicaine le 19 septembre dernier.

Le gigantesque reptile, qui appartient à la famille des Brachiosaures et vivait en Afrique du Nord il y a environ 165 millions d’années, a été baptisé « Atlasaurus », notamment en raison de sa provenance. Ses restes avaient été trouvés dans les années 80 dans l’Atlas, près d’Azilal.

« Il porte bien son nom puisque Atlas, dans la mythologie grecque, est un géant condamné à porter le ciel sur ses épaules, le séparant ainsi de la terre », rappelle la maison de vente aux enchères. La taille de ce dinosaure lui permettait en effet d’atteindre les arbres et plantes que ne pouvaient atteindre les autres animaux avec lesquels il vivait, ce qui le distinguait des autres espèces et lui assurait sa nourriture, précise la même source. Il pouvait mesurer jusqu’à 18 mètres de long, 9 mètres de haut et peser 22 tonnes.

Selon Fernanda Becerril, experte travaillant au département des antiquités de la maison de vente aux enchères, il a fallu entre 200 et 300 heures de travail aux paléontologues pour restaurer le squelette, a-t-elle expliqué au quotidien mexicain La Razón. Il a ensuite été envoyé dans des laboratoires de conservation en Utah, aux Etats-Unis, avant d’être exposé à la Pietra Gallery à Mexico, spécialisée dans la vente de fossiles et minéraux.

Le squelette, qui contient aujourd’hui 70% de l’os original, sera mis à prix à 1,2 million de pesos, bien que l’offre devrait atteindre 2 millions de pesos (soit un peu moins d’un million de dirhams), a confié Fernanda Becerril.

En février dernier, la mise en vente, par l’hôtel Drouot à Paris, d’un squelette de dinosaure marin trouvé à Khouribga, avait créé une vive polémique au Maroc. L’Association pour la protection du patrimoine géologique du Maroc (APPGM) avait notamment dénoncé la vente de ce « trésor patrimonial unique » et l’exportation supposée illégale du squelette. Il avait finalement été retiré de la vente et restitué au Maroc deux mois plus tard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

scroll to top