Au lac Sidi Boughaba, la mortalité des poissons « n’est pas due à la pollution »

23 juillet 2020 - 02:44

Le ministère de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts annonce que les résultats des analyses effectuées suite à la mortalité de poissons constatée au niveau du lac de la réserve de Sidi Boughaba (région de Kenitra) ont « exclu toute possibilité de pollution chimique ou organique».

Selon un communiqué parvenu au journal «Al Oâmk», cette mortalité est «due principalement au manque d'oxygène dans les eaux du lac, accentué par l'augmentation de la température et de la salinité des eaux et la baisse du niveau des eaux du lac».

Cette mise au point intervient suite à des informations relayées par la presse sur la mortalité des poissons dans ce lac populaire connu pour son écosystème riche et ses beaux paysages.

Une commission a été mobilisée pour prélever des échantillons des poissons et des eaux du lac pour en effectuer les analyses nécessaires dans les laboratoires spécialisés des services de la Gendarmerie Royale de l'Environnement, ajoute le communiqué. En parallèle, le Centre National d’Hydrobiologie et de Pisciculture d'Azrou (CNHP), relevant du Département des Eaux et Forêts a été mobilisé pour apporter l’éclairage scientifique nécessaire à cet incident.

Les résultats ont montré que ce phénomène a touché « l'Athérine», une espèce de poisson de petite taille, qui vit dans les eaux continentales du littoral atlantique nord du Royaume ». Le ministère souligne également que « Les poissons sont exempts de toute maladie sans aucun caractère épidémiologique, et ne présentent aucune menace pour la faune et les oiseaux locaux».

Selon le ministère, le site de Sidi Boughaba « figure parmi les milieux naturels les plus riches du Royaume en terme de biodiversité, et un programme de suivi et de surveillance est mis en œuvre par le Département des Eaux et Forêts afin de suivre l’évolution de ses différentes composantes naturelles ».

 

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

RAM lancera, le 11 décembre prochain, quatre nouvelles routes aériennes reliant Tanger à quatre métropoles européennes

Covid-19: 4.979 nouveaux cas confirmés et 5.220 guérisons en 24H

Suspensions provisoires du mode tiers payant à l’encontre de 3 cliniques