Boussouf : appel à un agence nationale pour mobiliser les compétences des MRE

12 août 2020 - 11:22

Le secrétaire général du Conseil de la communauté marocaine à l'étranger (CCME) Abdellah Boussouf a proposé la création d'une agence nationale dont le but serait de mobiliser «le grand réservoir» des compétences des marocains résidant à l'étranger pour les investir dans le développement de leur pays d'origine.

Lors d'une rencontre scientifique organisée par le Ministère Délégué en charge des marocains résidant à l'étranger, en partenariat avec plusieurs institutions nationales, Boussouf a expliqué que cette agence assurera le suivi des projets et l'évaluation de la pertinence d’une politique nationale unifiée à l’égard de ces compétences à l'étranger, ainsi que la coordination de leur accès, selon leurs spécialisations, aux opportunités offertes par les projets nationaux.

Organisée à l'occasion de la Journée nationale de l'immigré sous le slogan «Pour renforcer la contribution des MRE aux projets nationaux de développement», cette rencontre a été marquée par le discours de Bossouf appelant à une plus grande ouverture de la recherche scientifique au Maroc sur les connaissances scientifiques et technologiques de pointe. Ce qui nécessité, selon lui, de développer les capacités d'assimilation des «technologies importées» sur la base d’un modèle maroco-marocain répondant aux besoins nationaux et à investir dans le développement des particularités nationales pour qu’elles deviennent des ressources et des opportunités permettant une concurrence sur le plan international.

Le secrétaire général du CCME a estimé que les marocains du monde font face à la pandémie du Coronavirus sur deux fronts: le front marocain et celui des pays dans lesquels ils résident considérant qu’il s’agit, à cet égard, d’une guerre contre un ennemi qui épuise beaucoup de forces et d’efforts.

Ces circonstances exceptionnelles auront, dit-il, « des répercussions très difficiles pour le monde entier et laisseront un impacts très dur. Nous avons un grand réservoir de compétences au sein de notre communauté » dont il faut tirer profit, a t - il souligné.

Selon Boussouf, « les experts s’accordent à dire que la création des richesses ne peut pas se faire uniquement à partir des centres, mais aussi à travers le monde. Grace à nos MRE, nous pourrons prendre pied dans ce processus».

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

Abondantes chutes de neige, vague de froid et fortes averses de vent du vendredi au dimanche dans plusieurs provinces

Vagues dangereuses de 4 à 6 mètres à partir de vendredi sur les côtes atlantiques entre Assilah et Tarfaya

Coronavirus: 4.346 nouveaux cas confirmés et 4.044 guérisons en 24H