MIPA : 71% portent le masque. «Satisfaction générale et optimisme prudent » des marocains

08 septembre 2020 - 04:45

l'Institut marocain d'analyse des politique (MIPA) a publié une étude qui fait le bilan du degré de satisfaction des marocains des actions et mesures prises durant la quarantaine qui a débuté le 20 mars 2020 et qui a duré trois mois.

Elle est la deuxième du genre réalisée par l'Institut. Des enquêtes dont l’objectif est de connaitre les perceptions des citoyens marocains à l’égard des actions gouvernementales pour lutter contre le coronavirus, annonce un communiqué de MIPA reçu par le journal « Al Oâmk ».

Les résultats de la présente enquête, intitulée «Les marocains et la quarantaine. Satisfaction générale et optimisme prudent », montrent que la quarantaine a eu des effets psychologiques négatifs. Plus de la moitié des personnes interrogées (53%) disent qu’ils ne sont pas prêt à subir une deuxième quarantaine même si le virus se propage encore plus; alors que seuls environ 46% y sont favorables.  En effet, deux tiers des interviewés ne croient pas que le reste des citoyens adhèrera aux mesures de précaution pour vivre avec et faire face au coronavirus pendant une période plus longue, tandis que 33% seulement disent qu'ils croient relativement que les citoyens adhéreront à ces mesures, et seulement 2% le croient fermement.

L'étude montre une baisse remarquable, entre mars et juillet, du niveau de suivi de l’actualité de la pandémie par les marocains; avec seulement 11% qui ont suivi constamment ces développements durant le mois de juillet, alors qu'ils étaient environ 48% au mois de mars.

Le pourcentage de ceux qui ne suivent pas du tout cette actualité est passé de 1% en mars à 14% en juillet 2020, ce qui expliquerait le degré de laxisme de nombreux citoyens et leur non-respect des mesures préventives recommandées. Et pourrait contribuer à augmenter le nombre des personnes infectées dans les semaines à venir.

Pour ce qui est des mesures de sécurité, 53% des personnes interrogées s'engagent à utiliser des désinfectants, alors que seulement 46% évitent de quitter leur domicile sauf en cas de nécessité, seuls 59% respectent la distanciation sociale, 71% respectent le port des masques, et 72% se lavent les mains plusieurs fois par jour. Le non-respect de ces mesures doublerait le nombre de cas positifs en quelques jours seulement.

L’impact économique et social de la quarantaine est également perceptible selon l’enquête. 46% seulement des sondé ont déclaré que leurs revenus étaient restés les mêmes. Cela a impacté également les dépenses des ménages, puisque seuls 27% ont constaté que leur niveau de dépenses mensuelles n'avait pas changé.

L'enquête a ciblé un panel dont les revenus dépassent de peu le SMIG.  Ainsi, 40% des interviewés ont un revenu compris entre 3000 et 8000 dirhams, tandis que 32% déclarent que leur revenu est inférieur à 3000 dirhams.

 

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

Covid-19: 2.356 nouveaux cas confirmés et 1.942 guérisons en 24H

Covid-19: 2.397 nouveaux cas confirmés et 2.361 guérisons en 24H

Covid-19: 2.227 nouveaux cas confirmés et 1.725 guérisons en 24H