Covid-19: La Banque Mondiale s'engage à aider à la distribution du vaccin aux pays en développement Monde

02 octobre 2020 - 06:44
Map

La Banque mondiale compte débloquer un financement accéléré d’environ 12 milliards de dollars pour l’achat et la distribution des vaccins contre le COVID-19 aux pays en développement à faible revenu.

"Ce financement additionnel sera destiné aux pays en développement à faible revenu et à revenu intermédiaire qui n’ont pas un accès suffisant aux vaccins, ce qui les aidera à freiner l’évolution de la pandémie pour le bien de leurs populations", a expliqué le président de l'institution financière, Danvid Malpass lors d’un évènement de haut-niveau sur la réponse au Covid-19, en marge de la 75ème Assemblée générale des Nations-Unies.

Le financement des vaccins s’ajoute à celui du secteur de la santé par le mécanisme de lutte contre COVID que la Banque mondiale a annoncé en mars, a-t-il précisé, notant que "c’est un volet important de l’engagement du Groupe de la Banque mondiale de débourser 160 milliards de dollars à titre de dons et de soutien financier sur une période de 15 mois pour aider les pays en développement à répondre aux conséquences de COVID-19 sur le plan sanitaire, social et économique”.

Par ailleurs, a ajouté M. Malpass, le bras du secteur privé de la Banque mondiale, la Société financière internationale (IFC), accompagne les fabricants de vaccins qui acceptent de donner la priorité aux pays en développement.

IFC investit aussi dans les initiatives de production visant à combler les déficits potentiels, concernant notamment les flacons, les aiguilles et seringues et la capacité frigorifique, a-t-il dit.

"Nous ne pourrons parler d’un relèvement complet des pays et des économies que lorsque leurs populations auront le sentiment de pouvoir travailler, avoir des activités sociales, voyager et mener leurs vies en toute confiance", a souligné le président de la BM.

Selon la Banque mondiale, la pandémie de COVID-19 est à l’origine de la plus grave récession économique de ces 90 dernières années. Elle pourrait plonger plus de 150 millions de personnes dans l’extrême pauvreté d’ici à 2021.

Ses effets négatifs sur le capital humain seront profonds et pourraient durer des décennies. Plus un milliard d’enfants ont été déscolarisés et 80 millions d’autres ne reçoivent pas les vaccins infantiles de base du fait de la pandémie, selon la même source.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

Covid-19: 4.045 nouveaux cas confirmés et 3.197 guérisons en 24H

Covid-19: 3.685 nouveaux cas confirmés et 2.694 guérisons en 24H

Covid-19: 4.151 nouveaux cas confirmés et 2.847 guérisons en 24H