Un ex directeur retraité de «Barid Al Maghrib» continue de signer des marchés estimés à des millions de dh

24 novembre 2020 - 12:01

Selon des informations exclusives obtenues par le journal « Al Oâmk » (rédaction arabophone), un ancien directeur de « Barid Al Maghrib », en retraite depuis plusieurs années, est toujours en fonction. Il continue même de signer des marchés pour le compte de cet établissement public et ce en violation flagrante de toutes les lois en vigueur.

Nos sources nous ont, en effet, révélé que le dernier en date de ces marchés est une offre de prix ​n° 66/2020, lancée par Barid Al Maghrib pour l'exécution d’une prestation de désinfection des sites de Barid Al Maghrib (locaux, courrier, colis et véhicules) contre le virus COVID-19. L’ouverture des plis aura lieu le 31 décembre 2020 à dix heures du matin.

L'annonce de l'appel d'offres précise que les coûts de la réalisation de cette prestation sont estimés à 26 755 200 dhs, taxe sur la valeur ajoutée comprise, tandis que la valeur de la garantie provisoire est fixée à 500.000 dhs. Elle souligne aussi que les modalités de présentation des dossiers par les soumissionnaires doivent être conformes aux dispositions de la loi relative aux marchée de « Poste Maroc ».

Par ailleurs, les mêmes sources ont révélé à «Al Oâmk» que Barid Al Maghrib a raté de nombreuses occasions pour développer ses ressources pendant toute la période de la quarantaine vu l’augmentation significative du courrier en raison de l'arrêt d’activité des compagnies de transport routier et des autres sociétés de messagerie. Seul, le service de messagerie de Barid Al Maghrib a en effet continué à assurer la collecte, le transport et la livraison des colis des clients et des citoyens.

Alors que les transactions de ce service, à travers le Maroc, devaient connaître une augmentation durant cette période, elles ont au contraire enregistré des pertes importantes, assurent nos sources, qui les expliquent par le poids des amendes transactionnelles résultant de la livraison tardive des missives et des colis à leurs propriétaires. En outre, une grande confusion a été enregistrée lors de la gestion par Barid Al Maghrib de cette crise, notamment au niveau de l'application sur les lieux de travail des mesures de restriction sanitaires liées au Covid 19. Notre journal aura l’occasion de revenir sur ce sujet avec plus de détails dans des enquêtes prochainement.

 

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

Covid-19: Près de 38% des entreprises ont réduit leurs effectifs employés au S2-2020

L’ACAPS lance une formation continue e-learning au profit des intermédiaires d’assurance

Relance économique: L’AMMC expose ses actions prioritaires pour l’année 2021