Le pouvoir judiciaire néerlandais ordonne la fin immédiate du couvre-feu

17 février 2021 - 12:04

Le Centre d’Etudes et de Recherche en Sciences Sociales (CERSS) a réussi à maintenir des positions avancées au sein des centres de réflexion et de recherche marocains, dans le récent classement mondial de l’Université de Pennsylvanie pour les années 2019 et 2020.

Selon un communiqué du CERSS reçu par le journal « Al Oâmk », le Centre a été classé premier au niveau national dans trois domaines de recherche : les politiques nationales de santé, la santé holistique, ainsi que la meilleure campagne de plaidoyer au Moyen-Orient et en Afrique du Nord (MENA).

Quant au classement dans les domaines de recherche, au niveau national et maghrébin, le Centre d’études et de recherche en sciences sociales occupe le douzième rang (12e rang dans la région Mena), après le «Policy Center for the New South» affilié à l’Office chérifien des phosphates (septième rang dans la région Mena), alors que l’Institut Royal des Etudes Stratégiques est classé troisième (23e dans la région Mena), suivi de l’Institut Marocain des Relations Internationales, puis de l’Institut Amadeus.

Le Maroc participe au classement de cette année avec 29 centres de réflexion et de recherche, notons que le nombre des centres ayant relativement augmenté passant de 15 en 2019 à 29 en 2020. Alors que des pays comme l’Algérie y participent avec 11 centres, la Tunisie avec 24 et l’Égypte avec 47.

Le Centre d’Etudes et de Recherche en Sciences Sociales est le plus ancien centre du genre au Maroc. Il a été créé en 1993 et est dirigé par le Pr Abdallah Saaf. Il s’appuie sur son potentiel humain et matériel propre. Il fonctionne grâce à une équipe d’une cinquantaine de chercheurs et professeurs bénévoles de l’Université Mohammed V et des différentes universités marocaines, selon une méthodologie basée sur l’indépendance et la liberté de recherche. Le Centre publie périodiquement le «Rapport Stratégique marocain», et mène des études et recherches universitaires et de terrain dans les domaines de l’évaluation des politiques publiques, du suivi des facteurs permettant d’évaluer le processus de démocratisation et le progrès des libertés publiques, et le développement humain, social et de la sphère.

L’Université américaine de Pennsylvanie publie ce classement annuel qui évalue les performances et la production des centres de recherche et des organisations de la société civile. Il s’appelle: « L’indice mondial des centres de recherche Go » ou le programme « Think Thanks and Civil Societies ». Il est le fruit d’une enquête internationale au cours de laquelle des centaines de chercheurs, donateurs, décideurs et journalistes préparent un classement spécial qui a impliqué cette année 11 175 Think Thanks de différentes régions du monde.

 

 

 

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

Des députés européens vent debout contre une résolution controversée sur le Maroc

Les GAFAM et les multinationales visées par un impôt mondial unifié

L’ex PDG de Renault-Nissan, Carlos Ghosn entendu par des juges français à Beyrouth