Inauguration à Rabat du centre interactif Ibn Sina pour l’éducation routière

18 février 2021 - 05:32

Le Centre interactif Ibn Sina pour l’éducation routière a été inauguré, mercredi à Rabat, en tant qu’espace pédagogique à même de stimuler les diverses situations de circulation, compte tenu de l’âge et du niveau de perception de l’enfant.

Coïncidant avec la Journée nationale de la sécurité routière, célébrée les 18 février de chaque année, l’inauguration de ce centre interactif intervient dans le cadre de la mise en œuvre de la Stratégie nationale de la sécurité routière 2017-2026, plus précisément le volet portant sur les enfants de moins de 14 ans et du programme «Jil Salama».

Inauguré par le ministre de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, porte-parole du gouvernement Saaid Amzazi, le ministre de l’Équipement, du transport, de la logistique et de l’eau, Abdelkader Amara et le directeur de l’Agence nationale de la sécurité routière (NARSA), Benacer Boulaajoul, cet espace éducatif vise à inculquer aux enfants âgés entre 6 et 14 ans les règles de circulation et les sensibiliser aux dangers des accidents de la route à travers des cours théoriques et pratiques et des techniques d’apprentissage divertissantes.

Il a été réalisé à l’initiative de la NARSA en partenariat avec la préfecture de Rabat, la direction provinciale de la jeunesse et des sports et la direction provinciale de l’éducation nationale.

A cette occasion, M. Amara a souligné que la question de la sécurité routière est toujours d’actualité en dépit de l’amélioration des indicateurs liée principalement à la pandémie de la Covid-19, indiquant que le comportement humain est un problème fondamental en matière de sécurité routière, notamment en raison de l’excès de vitesse et de l’inadvertance.

Le ministre n’a pas manqué de mettre en lumière les avancées réalisées dans le domaine de la sécurité routière, grâce aux efforts déployés par toutes les parties prenantes, affirmant l’importance de la coopération avec le ministère de l’Éducation nationale dans ce domaine. Le ministère entend, à travers ce partenariat, mettre l’accent davantage sur les générations futures par la sensibilisation des jeunes au respect du Code de la route, a-t-il ajouté.

De son côté, M. Amzazi a indiqué que ce centre interactif de sécurité routière contribuera inévitablement au développement des capacités des enfants et de leurs compétences sensori-motrices dans le domaine de la gestion de l’espace routier.

La coopération entre le ministère de l’Education nationale et les différentes parties prenantes, a-t-il poursuivi, permettra d’instaurer une culture de la sécurité routière dans le milieu scolaire et de consolider les connaissances pédagogiques acquises dans les programmes scolaires grâce aux activités parascolaires.

La signature de plusieurs conventions de partenariat entre la NARSA et les académies régionales de l’éducation et de la formation (AREF) ouvre la voie à l’établissement d’un cadre juridique et réglementaire de coopération entre les deux parties de manière à faire de l’éducation routière une activité structurée en milieu scolaire, a estimé M. Amzazi, notant qu’elle œuvrera également à promouvoir la culture de la coopération, de la citoyenneté et de la démocratie participative.

Pour M. Boulaajoul, ce centre interactif s’inscrit dans le cadre de la promotion d’une plus grande présence de la sécurité routière dans l’espace scolaire, en dispensant notamment des cours théoriques et pratiques en la matière et les principaux points du code de la route. L’agence aspire à généraliser ces initiatives au niveau national, a-t-il fait savoir, indiquant que huit projets sont en cours de réalisation au niveau national dans le cadre d’un partenariat avec les collectivités territoriales, wilayas, préfectures et provinces.

A cette occasion, diverses activités axées sur l’activité routière ont également été lancées, dont le lancement officiel du processus d’octroi de certificats scolaires de sécurité routière au profit des élèves du cycle collégial, organisé en coopération entre le ministère de l’Éducation nationale et la NARSA.

Ce projet, conçu sous forme d’application numérique destinée aux élèves du cycle d’enseignement collégial, contient un aspect théorique pour l’approfondissement des connaissances dans le domaine de la sécurité routière et un aspect technique sous forme de « quiz » pour évaluer le niveau de chaque élève.

Ces activités d’éducation routière ont aussi porté sur la signature d’un accord de partenariat pour la mise en place de clubs d’éducation à la sécurité routière entre les antennes régionales de la NARSA et les AREF.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

Décès de la Princesse Lalla Malika

Tan-Tan: 58 candidats à l’immigration clandestine secourus

Interpellation de 4 autres individus pour liens présumés avec les plans de la cellule terroriste affiliée à « Daech » et démantelée récemment à Errachidia