Un singe magot dans une pub #Art-is-ana met des écologistes en colère

23 février 2021 - 08:46

Des écologistes marocains dénoncent une publicité récente diffusée sur les chaines nationales, concernant une compagne qui encourage les Marocains à consommer l’artisanat local.

Ils estiment que le ministère du Tourisme ignore la loi marocaine avec cette publicité qui laisse apparaître un singe magot sur l’épaule d’un comédien.
« Garder un singe magot en captivité sans permis est ILLÉGAL, le ministère ignore également l’impact sur la santé des humains et des singes du au risque de transmission de la covid 19 », précise le militant écologiste Ahmed Harrad à Al3omk.

« C’est une honte. Nous travaillons avec le service des eaux et des forêts afin d’éradiquer ce commerce illégal des singes magot, et cette publicité nous complique énormément la tâche, elle fait croire au grand public que le magot est un animal domestique ». ajoute Harrad président de l’association BMCRIF (Barbary Macaque Awareness and Conservation au Rif)

Le ministère du tourisme et du transport aérien et de l’Economie sociale et la maison de l’Artisan ont lancé récemment celle campagne sous le hashtag #Art-is-ana.

Le clip est réalisé par le chanteur Douzi qui propage un univers pop-art purement marocain et montre un univers authentique et moderne de l’artisanat marocain.

Des influenceurs marocains de renom, tels qu’Oussama Ramzi, Hamaka et Samid Ghailan ont également participé à ce projet pour toucher les jeunes à s’intéresser à l’artisanat marocain.

Cette initiative, selon le ministère, vient pour soutenir la relance du secteur de l’artisanat tout en mettant en avant le savoir-faire de l’artisanat marocain.

 » Le singe magot ne fait pas d’un savoir-faire ancestral qui peut être commercialisé; sa place est dans son milieu naturel et non pas dans des places publiques confrontés aux touristes qui nourrissent ce primate aux dépends de sa santé.

En plus, le même militant annonce son refus de tout abus des écosystèmes et appelle à leur protection et au respect de la loi 29 – 05, relative à la protection des espèces de flore et de faune menacées et à la réglementation de leur commerce.

Le Maroc a aussi signé la convention C.I.T.E.S sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction.

A Noter que #Art-is-ana vise deux objectifs: accompagner les acteurs de l’artisanat à court terme pour faire face aux impacts de la crise du Covid _19 et soutenir la relance du secteur de l’artisanat tout en mettant en valeur et en préservant le savoir-faire ancestral des artisans marocains à long terme.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

Les transferts des MRE en hausse de 477 millions de dh à fin janvier 2021

La RAM rembourse ses passagers bloqués suite aux suspensions aériennes

Suite aux suspensions aériennes, les MRE bloqués appellent à des solutions raisonnables