La famille El Ghomari salue l’implantation de la culture de reconnaissance dans les établissements scolaires

25 février 2021 - 01:27

La ville de Meknès a connu mardi une louable initiative consistant à rebaptiser une école primaire publique du nom du célèbre journaliste de 2M Salah Eddine El Ghomari, décédé récemment à Casablanca.

« L’implantation de la culture de reconnaissance dans les établissements éducatifs est essentielle » a déclaré au site « Al Oâmk » (rédaction francophone) Ahmed Lahbib Belmehdi, oncle du journaliste. « Cette initiative donne un bon exemple par rapport à la nécessité d’enraciner les valeurs de citoyenneté », a-t-il ajouté ».

Belmehdi a souligné que Salaheddine, qui avait consacré sa vie au service de la presse citoyenne, méritait vraiment cette reconnaissance. Il préparait le lancement d’une émission intitulée « sawtokom » (votre voix) mais sa mort nous a tous malheureusement surpris et profondément touchés.

« Le rôle de Salaheddine était important dans la sensibilisation des citoyens pour qu’ils se conforment aux mesures sanitaires durant la pandémie du covid19 », a ajouté Belmehdi précisant que le nom défunt restera gravé dans la mémoire collective de tous les Marocains.

Il a indiqué que le ministre de l’Éducation nationale Saïd Amzazi a reconnu que Salaheddine faisait preuve d’une grande conscience professionnelle, rappelant qu’il a été lui-même l’invité de l’une de ses émissions et que celle – ci avait connu un grand succès. Le regretté encadrait également les étudiants de certains instituts de journalisme à Casablanca.

Cette cérémonie s’est déroulée en présence du ministre de l’éducation nationale, du gouverneur de la préfecture de Meknès, Abdelghani Sebbar, et des membres de la famille du défunt, l’accent a été mis sur les qualités humaines et les compétences professionnelles du regretté.

Par la même occasion, le ministre a visité une exposition de portraits et photographies de personnalités ayant suivi leurs études dans les établissements d’enseignement de la ville de Meknès, parmi lesquels figurent des ministres, des diplomates, des gouverneurs et des personnalités culturelles, médiatiques et sportives.
Il a également visité une exposition sur les monuments historiques de la cité ismaélienne et une autre sur le patrimoine matériel et immatériel de la ville de Moulay Idriss Zerhoune.
Amzazi a aussi procédé à la remise de prix aux élèves Ahmed Amine Mabtoul, vainqueur de la médaille d’argent lors de la session des Olympiades arabes de mathématiques et à Asmae Karimi, qui a occupé la deuxième place dans la catégorie musique-Solo lors d’un concours de musique arabe organisé par l’ISESCO.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

Littoral d’El Jadida menacé : L’Alliance pour le climat appelle à l’intervention du wali et du Centre d’investissement

La Chambre des conseillers approuve le projet de loi des finances

Exclusif. Mohamed Al Aâsli: Le journal « Al Massaâ » papier n’est pas mort malgré « le complot »