Maroc: le tourisme clôture 2020 sur une perte de 42,4 milliards de Dhs

26 février 2021 - 10:54

Le secteur touristique au Maroc , très touché par les retombées de la crise Covid-19, a clôturé l’année 2020 sur une perte de 42,4 milliards de dirhams, soit une baisse de ses recettes de 53,8% (contre +7,8% à fin 2019), souligne la Direction des études et des prévisions financières au ministère des finances(DEPF) dans sa note de conjoncture de février 2021.

Toutefois, la même source révèle que, cette tendance englobe une décélération notable du rythme baissier au titre du quatrième trimestre 2020, se situant à -46,1% après -80,1% au T3-2020, favorisée par l’assouplissement des mesures de franchissement du territoire national à partir du mois de septembre 2020.
Parallèlement à cette évolution, la note du (DEPF) précise que le volume des arrivées à la destination marocaine s’est replié de 78,9% à fin novembre 2020, contre une hausse de 5,3% à fin novembre 2019, et celui des nuitées de 72,3% (après +5,2%).

Selon l’organisation Mondiale du Tourisme (OMT), la chute du nombre des arrivées internationales a atteint 74% en 2020 au niveau mondial.
Par région, l’Asie-Pacifique, première région à subir l’impact de la pandémie et celle qui a les plus hauts niveaux de restrictions sur les voyages en place actuellement, a connu la plus forte baisse des arrivées (-84%), indique la note.

Le Moyen-Orient et l’Afrique ont enregistré un recul de 75% et l’Europe de 70%, malgré un léger sursaut de courte durée à l’été 2020.
Quant aux Amériques, elles ont connu une baisse de 69% après une légère amélioration au dernier trimestre. Pour ce qui est des perspectives de redressement du tourisme international en 2021, les pronostics du groupe d’experts de l’OMT demeurent prudents.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

500 opportunités d’emploi créées: franc succès du programme entrepreneuriat social d’Afriquia

Le Maroc consacre plus de 200 millions de Dh pour l’achat de drones « suicides » israéliens

Perception de la corruption en hausse et plusieurs personnes arrêtées selon le rapport de l’ICPC