«Suivez vos rêves» : l’appel de Najlaâ Fathi, lauréate du Prix « Women in Science L’Oréal-Unesco »

10 mars 2021 - 04:36

La chercheuse marocaine Najlaâ Fathi, lauréate du Prix « For Women in Science L’Oréal-Unesco 2020 » a mis en garde contre le phénomène de l’îlot de chaleur, produit du réchauffement climatiques qui touche les villes marocaines.

« L’îlot de chaleur urbain est devenu l’un des problèmes majeurs des grandes villes, induisant un réchauffement local souvent intolérable en saison d’été » a t – elle déclaré au journal « Al Oâmk » (rédaction francophone) dans un entretien à l’occasion de cette consécration méritée.

Najlaâ Fathi a remporté ce prix grâce à des recherches basées sur une évaluation climatique de toute les villes marocaines. Elle a pu établir le concept de généralisation en utilisant les données satellitaires. Cette recherche lui a permis d’évaluer le réchauffement urbain et son impact sur la température de surface, ainsi que sur la réduction de l’absorption de carbone due aux surfaces imperméables et montré que plus la ville est grande plus son « ilot de chaleur » est important. A cet égard, elle estime qu’il est préférable de construire des villes de tailles moyennes ventilées d’espaces verts que des métropoles.

Cette étude a permis donc de dégager des typologies de villes pour personnaliser la préméditation ce qui permettra non seulement de réduire la chaleur et la consommation énergétique, mais améliorera, également, le confort et réduira les maladies.

Ce genre de données et des recherches au niveau local et national sont nécessaires pour les décideurs. Ils permettent d’informer sur les stratégies de réduction de l’ilot de chaleur, et d’améliorer la qualité de l’air, et de limiter les maladies respiratoires. En somme, ils devraient profiter directement aux juridictions urbaines, de plus en plus intéressées par l’évaluation de leur excédent énergétique et de prévoir cette consommation avec l’augmentation de la population et des villes qui s’ensuivent.

Pour Najlaâ Fathi, la terre est un miracle unique et limitée dont les ressources ne sont renouvelables que si elles sont exploitées de façon durable. Fière de ce prix d’excellence qui a couronné des années de labeur, elle nous a déclaré: « Arriver là où je suis aujourd’hui n’aurait jamais été possible sans l’aide permanente et incommensurable de ma mère et de mon père dans cette longue voie passionnante. Mes parents m’ont transmis l’amour de la connaissance et m’ont soutenue depuis l’enfance. D’ailleurs c’était un rêve de mon père de me voir docteur chercheuse dans le domaine de la science et il est devenu le mien après avoir obtenu un baccalauréat en sciences expérimentales ».

Najlaâ Fathi a tenu, également, à partager un message fort avec les femmes: « Dans la vie, dit elle, vous serez souvent confrontés à une opposition entre ce que vous désirez en tant que femme et ce que veut la société. Suivez vos rêves et n’abandonnez jamais ce que vous voulez vraiment réaliser. Le chemin de la réussite n’a jamais été facile, on doit toujours affronter les difficultés et surmonter les obstacles avec beaucoup de patience et de persévérance ».

Selon un communiqué de la Faculté des Sciences Semlalia, Université Cadi Ayyad, le « Prix For Women in Science L’Oréal-Unesco 2020 » pour les Jeunes Talents Maghreb à été décerné à 5 jeunes femmes dont 2 marocaines. Il a récompensé des chercheuses de talent dans les domaines de la science de la terre et de l’environnement, les sciences informatiques et techniques, et la biotechnologie médicale.

Originaire de Marrakech, Najlaâ Fathi a choisi de faire de la recherche scientifique suite à un sujet de doctorat préparé au sein du Groupe de recherche sur l’impact, la vulnérabilité et l’adaptation au changement climatique au Maroc à la Faculté des Sciences Semlalia, Université Cadi Ayyad. Son travail de recherche a été supervisé par les professeur Messouli et Yacoubi Khebiza en collaboration avec Dr Bounoua, un éminent chercheur scientifique au laboratoire des Sciences Biosphériques de la NASA.

 

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

Covid 19 : 200 millions de doses de vaccin de l’UE pour l’Afrique

Fête du Trône: Report des festivités à cause du Covid 19 pour la deuxième année

Un parlementaire agressé à Fès, quatre partis politiques condamnent