Un artiste saisi la justice pour reporter le paiement d’un crédit à la Banque Populaire

15 mars 2021 - 12:41

L’artiste marocain Youssef Nakkache a saisi la justice contre la Banque Populaire pour obtenir un jugement qui lui permettrait de reporter le paiement des mensualités de son crédit en raison d’un arrêt de travail causé par l’épidémie du Coronavirus.

S’adressant au juge des référés du tribunal de Casablanca, il indique qu’il a bénéficié d’un prêt immobilier pour acquérir un logement économique auprès de la Banque Populaire à l’agence Al Mowahhidine à Hay Al Mohammadi, en vertu d’un contrat de prêt garanti par l’hypothèque officielle.

Dans sa requête au juge, dont le journal « Al Oâmk » détient une copie, Youssef Nakkache déclare qu’il a toujours payé les mensualités de son prêt sans aucun retard et ce jusqu’au mois de décembre 2020, date à laquelle il est devenu incapable de le faire. Il est actuellement redevable de trois mois à la banque.

Il a, ainsi, adressé une demande à l’agence bancaire pour « un règlement à l’amiable » afin de reporter le paiement des échéances, mais il n’a reçu aucune réponse jusqu’à présent. Par la suite, il a sollicité le président du tribunal pour ne plus effectuer ses versements échelonnés et les dettes qui en découlent jusqu’à la fin de la crise financière en raison de la pandémie qui touche le secteur artistique.

A cause de la pandémie, rappelons que de nombreux artistes marocains se sont déjà plaints de leur incapacité à payer leurs crédits bancaires suite à l’arrêt de toutes les activités depuis plus d’un an. Certains d’entre eux ont, par ailleurs, lancé des appels aux responsables pour intervenir et les aider à trouver des solutions.

 

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

Projet de loi des finances : l’heure du débat au parlement

Pass vaccinal: Le gouvernement accueille avec satisfaction l’affluence vers les centres de vaccination

Aziz Akhanouch au forum et au sommet de l’Initiative verte en Arabie Saoudite