Deux humoristes algériens interpellés à Marrakech pour une vidéo insultante envers les femmes et les enfants marocains

05 avril 2021 - 09:49

La police judiciaire marocaine a convoqué lundi deux humoristes franco-algériens et un influenceur marocain suite à leur diffusion, le weekend dernier, sur les réseaux sociaux de vidéos et des images choquantes et insultantes envers les femmes et les enfants marrakchis.

Ces poursuites ont été décidées suite à une plainte du Club des avocats au Maroc (CAM) auprès du Procureur du Roi de Marrakech pour diffamation et injures publiques. Le club « condamne vigoureusement les propos haineux, abjects et racistes proférés à l’encontre des enfants marocains par des pseudo-humoristes/influenceurs», indique un tweet publié par le présidence du Club. Le procureur du Roi a, en effet, donné ses instructions pour ouvrir une information judiciaire à l’encontre des deux humoristes et de l’influenceur.

Lors d’une visite de travail à Marrakech, les artistes algériens avaient filmé des enfants innocents en les décrivant en des termes obscènes et en les qualifiant d’enfants illégitimes. Ils ont également décrit les femmes marocaines de «prostitués», ce qui a provoqué une vague de protestations sur les réseaux sociaux.

Dans un autre tweet de son président, le CAM indique qu’il compte également demander aux autorités de prendre les mesures administratives nécessaires pour que ces personnes soient interdites du territoire marocain pour atteinte à l’ordre public.

Les humoristes concernés ont présenté leurs excuses sur les réseaux sociaux. L’un d’eux à écrit sur Instagram: «Ma volonté n’était autre que de me moquer des gens qui véhiculent ces clichés. Je jouais un personnage. J’ai essayé d’être drôle mais je reconnais que je me suis totalement planté, j’aime profondément ce pays et ses habitants. Ce soir, je suis complètement effondré en prenant conscience du mal que j’ai fait. Je comprends à quel point mes propos sont graves et c’est pourquoi je vous demande sincèrement pardon ».

 

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

L’Istiqlal soutient le gouvernement mais appelle à rassurer le peuple

Le PPS critique l’imposition du pass vaccinal, et propose de modifier le décret sur l’état d’urgence sanitaire

Un Marocain, élu Président de la Société Européenne de Recherche Biomédicale sur l’Alcoolisme