Polémique autour de l’organisation d’une conférence internationale sur le tourisme à Marrakech

15 juin 2021 - 09:55

L’appel d’offres pour l’organisation à Marrakech de la 24eme session de l’Assemblée générale de l’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT) suscite une vive polémiques après l’exclusion de certaines entreprises marocaines travaillant dans le secteur de l’événementiel.

Selon les informations obtenues par « Al Oâmk » (rédaction arabophone), parmi les cinq prétendants qui ont été exclues du marché annoncé par la Société Marocaine d’Ingénierie du Tourisme (SMIT), figurent: CAPITAL EVENTS, AVANT-SCENE et FCE. Ces dernières estiment qu’ils ont une longue expérience dans ce domaine et que la sélection et l’évaluation a été entachée de nombreuses zones d’ombres.

Elles s’interrogent, ainsi, sur les critères retenues lors de la phase technique étant donné que les offres de FCE et de CAPITAL EVENTS ont été retenues, alors que celles de trois autres sociétés ont été écartées malgré leurs expériences.

Lors de la phase de l’offre financière, des interrogations demeurent également posées. Les deux sociétés ayant franchi l’étape technique sont CAPITAL EVENTS et FCE. La première a proposé une offre dépassant le montant maximum de plus de 6 millions de Dh, et la deuxième a proposé une offre dépassant ce montant de plus de 12 millions de Dh.

L’enveloppe financière globale proposée par la SMIT pour l’organisation de l’événement est estimée à 36 millions de Dh au minimum et à 50 millions de Dh au maximum.

Répondant à ces critiques et à ces interrogations, une source au sein de la SMIT nous a expliqué que le marché a été conclu dans le cadre d’un appel d’offres public avec un cahier des charges précis conformément à la loi. Elle a souligné que les trois sociétés exclues l’ont été car elles ne remplissaient les conditions légales lors de la phase technique, et n’ont pas pu obtenu le minimum de point requis qui est de 70 % du contrat. Au total, cinq sociétés ont soumissionné dont quatre sont parmi les plus grandes agences du secteur de l’événementiel, ajoute notre source, notant qu’au stade de l’examen technique trois ont été exclus.

Pour ce qui est de l’enveloppe financière présentée par l’un des concurrents et qui dépassait de 6 millions de Dh le montant proposé par la SMIT, elle nous a expliqué que cette différence est une marge légale à condition qu’elle ne dépasse pas le plafond de 25% du montant total maximum proposé.

Pour rappel, la 24ème session de l’Assemblée générale de l’Organisation Mondiale du Tourisme se tiendra durant les prochains mois à Marrakech. Elle réunira environ 3000 personnes et les ministres du tourisme de plusieurs pays.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

Les 200 Dh en tête des faux billets au Maroc. Un phénomène en recul

Maroc: Le taux de chômage à 12,8% au T2-2021

Le Roi Mohammed VI reçoit Wali Bank Al-Maghrib