Autoroute du Maroc: syndicats en colère et appel à l’intervention du gouvernement

29 juillet 2021 - 12:43

Trois syndicats affiliés à la centrale l’UMT tirent, encore une fois, la sonnette d’alarme au sujet de la situation au sein de la société nationale des Autoroutes du Maroc (ADM). Une situation marquée, selon elles, par la restriction des libertés et des droits syndicaux, et le non respect par l’administration des accords signés avec le gouvernement.

cette nouvelle prise de position a été annoncée suite à des réunions tenues avec Miloudi Moukharik, le secrétaire général de l’UMT, et Noureddine Soulaik, membre du Secrétariat national de la centrale syndicale.

Selon un communiqué reçu par le journal « Al Oâmk », les trois syndicats condamnent, ainsi, « les pratiques hostiles et provocatrices envers les partenaires sociaux et le refus de recevoir les correspondances des syndicats et des délégués des travailleurs ».

Le Syndicat national des cadres de l’ADM, le Syndicat national des employés des centres d’exploitation de l’ADM et le Syndicat national des administrateurs, techniciens et agents d’exécution de l’ADM signalent, également, le refus de l’administration de reconnaitre l’UMT comme « le syndicat le plus représentatif du secteur» suite aux résultats définitifs des élections professionnelles.

Le communiqué déplore « l’exclusion des partenaires sociaux de la mise en œuvre du nouveau organigramme » de la société et la gestion unilatérale improvisée, ainsi que le non respect par l’administration de ses engagements et de tous les accords signés avec ses partenaires.

Les syndicats soulignent la responsabilité direct du directeur général de l’ADM, Anouar Benaâzzouz et du conseil d’administration dans la situation actuelle appelant les autorités de tutelle à intervenir d’urgence pour sauver l’entreprise d’une gestion « irréfléchie » et pour ouvrir « une enquête approfondie sur les nominations entachées de favoritisme et de marginalisation des talents, et sur « le recours excessif aux marchés et aux bons de commande ».

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

Littoral d’El Jadida menacé : L’Alliance pour le climat appelle à l’intervention du wali et du Centre d’investissement

La Chambre des conseillers approuve le projet de loi des finances

Exclusif. Mohamed Al Aâsli: Le journal « Al Massaâ » papier n’est pas mort malgré « le complot »