Les 200 Dh en tête des faux billets au Maroc. Un phénomène en recul

03 août 2021 - 06:30

Dans son rapport annuel sur la situation économique, monétaire et financière de 2020, présenté par le Gouverneur de Bank Al-Maghrib Abdellatif Jouahri devant le Roi Mohammed VI, la Banque Centrale révèle que le nombre de faux billets en circulation a atteint 6335 coupures, ce qui représente une valeur de 1 million de Dh.

Les billets de 200 Dh arrivent en tête des faux avec une part de 69%. Mais globalement, ce phénomène est en recul de 34% par rapport à 2019, selon la banque centrale. En 2020, le ratio de contrefaçon atteint ainsi 2,9 billets pour chaque million de billets en circulation contre 5,2 en 2019, ajoute la même source.

S’agissant des documents sécurisés, et conformément à ses engagements vis à vis de ses partenaires, la banque a produit et livré plus d’un million de passeports biométriques, 1,2 million de cartes d’identité sécurisés et environ 41 millions de différents types de documents sécurisés.

En parallèle, Bank Al-Maghrib a poursuivi ses efforts d’amélioration de la qualité de la monnaie fiduciaire en circulation. Le traitement des billets de banque en 2020 a atteint 3,1 milliards d’unités, dont 2,6 milliards réalisés par les centres privés de tri (CPT) et 472 millions par Bank Al-Maghrib.

Afin d’assurer la qualité requise, la Banque centrale effectue un contrôle permanent des CPT. En 2020, malgré les restrictions imposées par la crise sanitaire, elle a maintenu à 76% son programme de contrôle de ces centres en plus de 15 missions spéciales pour s’assurer du respect des mesures sanitaires édictées par les autorités.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

Affaire Addoha – EPC Maroc: La famille Sefrioui absente de l’audience devant le tribunal

Philip Morris commercialise le tabac chauffé « IQOS » pour la première fois au Maroc

Akhannouch annonce son retrait total de la gestion de sa holding familiale