Le Consulat de France aggrave les souffrances des transporteurs internationaux au Maroc (vidéo)

30 août 2021 - 07:05

L’Association marocaine du transport routier international des véhicules utilitaires (AMRTIVU) est confrontée, depuis plusieurs semaines, à d’énormes difficultés pour obtenir des visas pour la France. Les entreprises travaillant dans e secteur se sont plaints, à ce sujet, plusieurs fois auprès du consulat français, mais sans résultat.

Dans une déclaration au journal « Al Oâmk » (rédaction arabophone) le président de l’Association Hafid Harouri a indiqué, lundi, qu’ « un grand nombre d’entreprises travaillent normalement et se déplacent entre les deux pays mais quelques unes sont à l’arrêt. Le consulat français refuse de leur accorder des visas pour des raisons inconnues. Et nous voulons ouvrir un dialogue à ce sujet ».

S’agit ils de la pandémie Covid 19, ou d’autres raison ? s’interrogent les professionnels qui ont organisé une conférence de presse pour présenter leurs doléances.

Selon l’AMRTIVU, environ 1 300 petites entreprises travaillent dans le secteur du transport routier international. La majorité d’entre elles (80 %) sont actives en France où vivent la grande majorité des marocains résidents à l’Etranger (MRE).

Le secteur a connu, récemment, une grande affluence de jeunes entrepreneurs. Cependant, ce problème de visa aggravent les difficultés de ces entreprises dont beaucoup croulent sous les crédits à cause de la pandémie Covid 19, soulignent l’association.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

L’Istiqlal soutient le gouvernement mais appelle à rassurer le peuple

Le PPS critique l’imposition du pass vaccinal, et propose de modifier le décret sur l’état d’urgence sanitaire

Un Marocain, élu Président de la Société Européenne de Recherche Biomédicale sur l’Alcoolisme