Aziz Akhannouch : un nouvel élan et une croissance inclusive

10 septembre 2021 - 12:50

Dans sa première sortie médiatique après son succès électorale, le président du Rassemblement National des Indépendants (RNI) Aziz Akhannouch a déclaré, vendredi, que les marocains ont voté pour le changement et pour un nouvel élan, expliquant que « cette victoire est le résultat du travail accompli lors des cinq dernières années ».

Dans son interview avec le journal français en ligne « Lopinion », il a estimé que « les Marocains aiment les personnes qui travaillent, qui réussissent car ils y voient des modèles d’ascension sociale. Ils n’aiment pas les injustices et les attaques gratuites. Et cela s’est traduit dans les urnes ».

Akhannouch a écarté l’éventualité d’une alliance gouvernementale avec le PJD mais il ne l’a pas exclu au niveau locale. «rien ne nous empêche de continuer à travailler avec les élus du PJD, dans le cadre des communes et des régions, là où il y a des compétences locales », a-t-il précisé.

Si aucune information n’a été donnée sur les consultations pour former le gouvernement, le patron du RNI a, largement, explicité la stratégie et le programme à venir, précisant à cet égard : « Nous avons récemment défini un nouveau modèle de développement économique dans lequel se retrouvent toutes les grandes priorités du futur ». Et d’ajouter : « Dans cette période de reprise, l’objectif est de pouvoir renouer rapidement avec une croissance comprise entre 4 % et 5 %.

Mais ce n’est pas assez. L’idéal serait de rendre cette croissance la plus inclusive possible. Le royaume a aujourd’hui besoin d’une impulsion forte pour mener les programmes de relance de la production et d’extension de la couverture sociale lancés par Sa Majesté ».

S’agissant de la question amazighe, il a estimé qu’après la reconnaissance constitutionnelle de la langue amazighe, davantage d’efforts doivent être déployés au niveau de l’administration et de l’économie. « L’Etat devra mettre les moyens pour développer les zones rurales et montagneuses majoritairement amazighophones, afin d’y réduire les disparités ».

Aziz Akhannouch a par ailleurs, souligné l’importance de diversifier les partenariats stratégiques du Maroc , avec l’Europe « partenaire historique » mais aussi avec les USA et l’Afrique. « Dans le cadre de la normalisation avec Israël, l’administration américaine devrait investir massivement dans les provinces du Sud. Nous comptons aussi poursuivre la stratégie de développement sur notre continent. L’Afrique est notre avenir » a-t-il précisé.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

Littoral d’El Jadida menacé : L’Alliance pour le climat appelle à l’intervention du wali et du Centre d’investissement

La Chambre des conseillers approuve le projet de loi des finances

Exclusif. Mohamed Al Aâsli: Le journal « Al Massaâ » papier n’est pas mort malgré « le complot »