France: le gouvernement promet de former 1,4 million de demandeurs d’emploi en 2022

27 septembre 2021 - 09:47

Le Premier ministre français, Jean Castex, a fixé dimanche l’objectif de former 1,4 million de demandeurs d’emploi en 2022 et la mobilisation de 1,4 milliard d’euros supplémentaires sur cette année et l’année prochaine pour renforcer la formation professionnelle.

Dans un entretien au quotidien Les Echos, le chef de l’exécutif a annoncé également l’extension « sur toute l’année 2022 » des aides au recrutement d’alternants afin de pallier les difficultés de recrutement qui tendent « à se généraliser ».

A cet égard, M. Castex a appelé à « travailler à la fois à la formation » des salariés et des 5,927 millions de demandeurs d’emploi dans les différentes catégories.

Selon lui, sur les 1,4 milliard d’euros supplémentaires qui seront mobilisés sur 2021 et 2022, 900 millions le seront dès cette année, faisant observer qu’il s’agit de redéployer des crédits d’urgence qui avaient été « budgétés pour la gestion de la crise ».

Les PME de 51 à 300 salariés « bénéficieront de 600 millions pour former leurs salariés », a-t-il ajouté, en notant que « pour les chômeurs, le gouvernement « assume le parti pris de privilégier au maximum les formations en entreprise, directement opérationnelles ».

Jean Castex a annoncé par la même occasion que l’Etat va signer « de nouvelles conventions avec les régions et avec Pôle emploi, à hauteur de 560 millions et ouvrir les nouvelles formations à l’ensemble des demandeurs d’emploi quel que soit leur niveau de qualification”, avec pour objectif de former 1,4 million de demandeurs d’emploi en 2022.

Pour les demandeurs d’emploi de longue durée, qui comptent désormais pour plus d’un inscrit sur deux à Pôle emploi (50,3%), le Premier ministre français affirme vouloir « rendre plus incitatif le bénéfice des contrats de professionnalisation pour les adultes », « en étendant sur toute l’année 2022 l’aide à l’embauche des alternants, qui fonctionne très bien pour les jeunes ».

Cette aide de 5000 euros pour un mineur, 8000 euros pour un majeur, qui concerne aussi les contrats de professionnalisation, a été prolongée à plusieurs reprises, la dernière fois début septembre jusqu’au 30 juin 2022.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

USA: l’ex-secrétaire d’Etat, Colin Powell, n’est plus

France: L’ancien PM Edouard Philippe crée un nouveau parti politique

France: fin de l’obligation du masque à l’école dans 47 départements