Benkirane élu SG du PJD : « Je ne suis pas Messi mais je ferai de mon mieux »

30 octobre 2021 - 10:00

Abdelilah Benkirane a été élu, haut la main, samedi soir au poste de nouveau secrétaire général du parti de la justice et du développement (PJD) lors de son congrès extraordinaire à Bouznika.

Il a surclassé les autres candidats avec 1112 voix, contre 231 pour Abdelaziz Al Oâmari et 15 voix pour Abdellah Bwano.

Selon les informations du journal « Al Oâmk », Benkirane n’a pas assisté aux travaux du congrès. Il sera présent, demain, dimanche, pour l’élection des membres du nouveau secrétariat général.

Réagissant à son élection, le nouveau secrétaire général a appelé le parti à aller de l’avant et à éviter les règlements de compte entre les dirigeants. « Je ne suis pas Messi mais je ferai de mon mieux. Je ne voulais pas qu’un tel jour se présente sans que je sois à vos coté » a-t-il expliqué par vidéoconférence.

Il a souligné que le parti n’a pas été créé pour dire « oui » à tout, et que sa relation avec l’institution monarchique est basée sur la sincérité, ajoutant le PJD ne doit pas oublier qu’il est venu pour faire de la politique avec une référentiel islamique.

« Je ne pourrais pas travailler seul et fermer la porte devant mes frères. Je suis le secrétaire général de tous les membres du parti, et la valeur du parti politique ne se calcule sur la base du nombre de ses représentants au Parlement » ajoute le nouveau secrétaire général évincé en 2016 de ce même poste après avoir échoué à former le gouvernement.

Abdelilah Benkirane succédera donc à l’ancien chef du gouvernement Saâd Eddine El Otmani qui avait choisi de démissionner avec l’ensemble de la direction du parti suite à la débâcle électorale du 8 septembre.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

Démantèlement d’un gang en Turquie qui forçait les femmes marocaines à se prostituer

La crise de l’eau s’intensifie dans les villages de Zagora et les activistes tirent la sonnette d’alarme

ADM continue de « faire chanter » les Marocains pour acquérir Jawaz et sème le chaos