Covid 19 : le pass sanitaire remplace le pass vaccinal après une recommandation du CNDH

18 novembre 2021 - 12:10

Suite à une recommandation du Conseil National des Droits de l’Homme (CNDH), le gouvernement a décidé d’adopter un pass sanitaire au lieu du pass vaccinal qui avait suscité une polémique publique récemment.

Le pass sanitaire sera ainsi le seul document officiel permettant aux citoyens d’accéder aux lieux publiques.

Sur sa page Facebook, le CNDH salue cette décision rappelant qu’il avait fait une proposition dans ce sens le 25 octobre dernier. Il avait, en effet, recommandé de remplacer le pass vaccinal controversé imposé par le gouvernement et qui attestait, notamment, d’une vaccination contre la Covid 19 ou d’un dépistage négatif conformément aux procédures en vigueur.

Dans sa lettre adressée au conseil au gouvernement, et dont le journal « Al Oâmk » détient copié, le CNDH avait alors soulevé quelques problématiques liées à l’imposition du pass vaccinal. Il avait souligné qu’il fallait « assurer l’accès des citoyennes et des citoyens aux lieux publics, notamment ceux d’intérêt public. Un accès qui ne peut être restreint sans décision et sans mesures transitoires nécessaires, d’une manière qui ne touche pas aux droits des individus et des groupes à profiter des services publics ».

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

PLF-2023: un engagement renouvelé pour renforcer les piliers de l’Etat social

Incendie de forêt à Mdiq: Trois membres de la Protection civile morts

Un tribunal condamne une militante à deux ans de prison pour insulte à l’islam