500 opportunités d’emploi créées: franc succès du programme entrepreneuriat social d’Afriquia

03 décembre 2021 - 12:10

Depuis son lancement en 2019, l’initiative « 1.000 Fikra » (mille idées) de la société Afriquia a permis l’accompagnement de plus de 516 projets aboutissant à la naissance effective de 389 nouvelles entreprises déjà opérationnelles, indique un communiqué reçu par le journal « Al Oâmk ».

Satisfaite de ce bilan positif, la société de distribution de carburant a décidé de lancer une deuxième édiction. Une initiative qui a pour but « d’encourager les porteurs de projets et les aider à transformer leurs idées en de véritables entreprises » selon une « approche novatrice et une vision engagée pour l’entrepreneuriat social », précise le communiqué.

La première édition avait permis la création de « 389 nouvelles entreprises prometteuses, réparties sur l’ensemble du territoire national … après une sélection minutieuse parmi plus de 14.000 candidatures » et l’organisation de 950 entretiens à travers le pays.

Les projets lancés opèrent dans des secteurs d’activités aussi variés que le commerce, l’électronique, l’agriculture, l’agroalimentaire, le textile & l’habillement, l’éducation, les services, l’artisanat, ou encore la communication. « Plus de 90% des porteurs de projets ont développé un prototype testé sur le marché et 97% ont déjà finalisé leur statut juridique. Mieux encore, 70% d’entre eux réalisent désormais un chiffre d’affaires récurrent ».
Cette innovation sociale a permis, finalement, de créer près de 500 opportunités d’emploi (CDI, CDD, stages, etc.).

Pour donner réalité aux ambitions des porteurs de projet, Afriquia a déployé, à travers les 12 régions du Royaume, pas moins de 367 formations, soit l’équivalent de 648 heures, réservées aux soft-skills : des compétences indispensables à tout entrepreneur.

Dans ce contexte de crise, la société a redoublé d’efforts afin d’adapter le dispositif de formation au confinement et ainsi, ne pas laisser les entrepreneurs livrés à eux-mêmes. L’accompagnement a pris un format digital et a connu un franc succès auprès des bénéficiaires.

Pour ce faire, Afriquia s’est appuyée sur l’expertise de trois partenaires nationaux et internationaux : l’organisme anglais de formation, Rebel Business School et deux des plus importants incubateurs au Maroc, Bidaya et MCISE.

Une fois cette première étape de la formation franchie, les porteurs de projets ont profité de 4 mois d’incubation où ils ont bénéficié d’un dispositif d’accompagnement complet: 854 séances de coachings individuels ou collectifs et de masterclass traitant de différentes thématiques ont été organisés lors des bootcamps.

Afriquia a également suivi de le développement de tous les projets à travers 7.776 réunions de follow-up hebdomadaires déployés sur l’ensemble du territoire national. Mieux encore, au début de la phase d’incubation, la Fondation Mâak créée par Afriquia et dédiée spécifiquement pour piloter et suivre le programme, a offert un don de 20.000 dhs à chaque entrepreneur pour leur permettre de démarrer leur projet, en plus d’un prêt d’honneur à hauteur de 180.000 dhs/projet, à la fin de cette phase.

Suite au succès de la première édition, Afriquia a donc décidé de lancer un nouvel appel à candidatures et ce, à partir du 1er décembre.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

Oxfam: l’agriculture est le plus gros employeur, l’industrie stagne au Maroc

Rabat: Lancement de la marque « MoroccoTech » pour promouvoir le secteur digital

Une société canadienne cherche de l’or à Tichka dans les environs de Marrakech.