CAN-2021: échanges de tirs entre armée et séparatistes dans l’ouest du Cameroun

13 janvier 2022 - 03:01

Des militaires et des hommes armés ont échangé des tirs mercredi dans l’ouest du Cameroun en proie à un sanglant conflit entre l’armée et des séparatistes anglophones, dans la ville de Buea abritant des équipes en lice pour la Coupe d’Afrique des Nations (CAN-2021) de football, ont indiqué jeudi des sources militaire et humanitaire.

« Les séparatistes ont attaqué plusieurs quartiers de Buea, les renforts de l’armée sont arrivés et ont riposté », a affirmé un haut responsable militaire cité par des médias.

« Cela s’est produit au terme de l’entraînement de la sélection du Mali, donc cela n’a pas eu d’influence sur la séance d’entraînement de l’équipe », a assuré l’officier.

« Il y a eu des échanges de coups de feu nourris entre militaires et séparatistes », a confirmé Me Agbor Balla, directeur de l’ONG Centre for Human Rights and Democracy in Africa.

« Plus les séparatistes avançaient vers le centre-ville, plus c’était la panique », a précisé l’avocat, qui évoque un mort dans les combats, « qui portait une tenue civile », et un blessé.

Aucune information officielle sur ces affrontements ni sur un éventuel bilan n’a encore communiqué au lendemain des tirs.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

HCP: une majorité gouvernementale hégémonique implique une dynamique des réformes

Maroc: Omicron représente 95% des cas, la nouvelle vague s’approche du pic

CNSS, subvention, taxe: 2 milliard de Dh pour sauver d’urgence le tourisme au Maroc