Campagne agricole : Les mesures prises répondent parfaitement aux besoins des agriculteurs

11 avril 2022 - 05:00

Les mesures prises pour accompagner les agriculteurs durant la conjoncture actuelle répondent parfaitement à leurs besoins, a indiqué le président du directoire du Groupe Crédit Agricole du Maroc, Tariq Sijilmassi.

« Nous estimons que les mesures prises répondent parfaitement aux besoins des agriculteurs et sont intervenues au moment opportun pour leur soutenir de manière directe », a relevé Sijilimassi dans un entretien accordé à la MAP.

« Par exemple, avec les précipitations qu’a connues le Royaume dernièrement, nous allons accorder la priorité au financement des cultures printanières », a fait savoir Sijilmassi.

Et de noter que le Crédit Agricole a mobilisé une enveloppe budgétaire de 6 milliards de dirhams en adéquation avec la conjoncture actuelle, de manière à ce que les crédits soient distribués selon l’évolution des conditions climatiques.

A cette occasion, Sijilmassi a affirmé que le Crédit Agricole du Maroc est pleinement mobilisé pour accompagner les prochaines étapes.

« Nous allons mettre en place les solutions nécessaires pour permettre aux agriculteurs de poursuivre leurs activités et traiter leur endettement. Nous sommes en train d’examiner tous les moyens possibles et les mesures nécessaires, en coordination avec le ministère de l’Agriculture, pour que nous puissions dépasser cette conjoncture et entamer la prochaine campagne dans les meilleures conditions », a-t-il indiqué.

« Le plus important pour nous est de renforcer la confiance de l’agriculteur en l’avenir et lui transmettre, à travers notre accompagnement, un message d’espoir et une réaffirmation de notre pleine solidarité inconditionnelle ainsi qu’avec tout le monde rural notamment durant les moments difficiles », a-t-il dit.

A noter que le Groupe a lancé un programme basé sur trois axes pour atténuer les effets du retard des précipitations. Il s’agit premièrement d’allouer une enveloppe additionnelle de 6 MMDH dédiés à 4 produits (cultures printanières, arboriculture, cheptel et cheptel laitier), et pour financer le comblement des besoins du marché national en céréales et légumineuses en aliments de bétail.

Deuxièmement, le traitement de l’endettement des agriculteurs pour leurs échéances à venir, et l’accompagnement financier des investissements innovants en matière d’eau d’irrigation, précise  Sijilmassi.

Il s’agit aussi d’aider les éleveurs à sauvegarder leur cheptel et pouvoir acquérir l’orge mis à leur disposition par le ministère de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts au niveau des différents souks du Royaume.

Dans le but de soutenir les agriculteurs pendant cette campagne difficile, le CAM a mis en place dans un premier temps un certain nombre de mesures pour proposer des solutions optimales et réalistes, notamment la mise en place d’un moratoire pour les petits agriculteurs opérant au sein de toutes les filières de productions agricoles, le report avec décalage d’une année des échéances des crédits échus et la suspension des actions en justice anciennement intentées.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

L’ONMT, fier du rayonnement suscité par les Lions de l’Atlas

Marrakech : Le Forum parlementaire Golfe-EuroMéditérannée soutient le projet de gazoduc Nigeria-Maroc

agr

Sociétés cotées: des revenus en hausse de 14,3% à fin septembre (AGR)