ADM continue de « faire chanter » les Marocains pour acquérir Jawaz et sème le chaos

16 mai 2022 - 01:00

Un chaos complet causé par la Société Nationale des Autoroutes du Maroc, dimanche, à l’entrée de Casablanca du côté de Berrechid, en continuant d’imposer l’acquisition du service « Jawaz », alors que des centaines de voitures, de camions et d’autobus faisaient la queue dans de longues files d’attente. De nombreux citoyens, même étrangers, que le journal a rencontré, ont exprimé leur colère face à l’attribution de la Société nationale des autoroutes au du Maroc, de trois passages payants alors que le reste des voies sont attribuées aux usagers du service Jawaz.

Parmi eux, des étrangers participant à une compétition de voitures, en plus d’une ambulance venant de Berrechid en direction de Casablanca, qui  a tenté pour plus de 20 minutes de dépasser des centaines de véhicules alignés dans de longues files d’attente. La société impose indirectement l’acquisition du service « Jawaz », lorsqu’elle transforme la plupart des voies réservées aux voitures en voies fonctionnant avec ce service, tout en laissant une voie pour le trafic normal et au paiement direct, ce qui signifie que les clients sont obligés indirectement d’acheter le service « Jawaz ».

La Société marocaine des autoroutes cherche à généraliser les corridors de paiement électronique « Jawaz » afin de réaliser 80% de son nombre de transactions par la performance électronique à court terme, un programme dont le budget total est estimé à environ un milliard de dirhams, selon le rapport annuel de la société.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

Mise en place d’une commission chargée du suivi de la mise en œuvre du programme gouvernemental en matière d’approvisionnement continu en eau potable

La météo pour ce vendredi 1er juillet 2022

L’UM5 de Rabat, seule université marocaine à figurer dans le classement CWTS Leiden 2022