Le journaliste Ahmed Najim interdit d’exercer pendant 6 mois

08 février 2022 - 03:04

Le Conseil national de la presse a décidé de retirer la carte de presse à Ahmed Najim, directeur de publication du site d’information «Goud», pour diffusion de fausses accusations et de propos dégradants.

Cette mesure disciplinaire s’étalera sur 6 mois, précise le texte de la décision reçue par le journal « Al Oâmk Al Maghribi», mardi soir.

Ahmed Najim est accusé de violation de l’éthique professionnelle, d’insultes, de calomnies, et d’utilisation de termes dégradant contre la bloggeuse Chama Darchoul qu’il surnomme «Chama la mouche».

Dans une plainte adressée au Conseil, la bloggeuse accuse le directeur de « Goud », notamment, de porter atteinte à son parcours professionnel et social, ainsi qu’à sa vie personnelle en semant des doutes sur sa santé mentale et psychologique.

Elle lui reproche également d’organiser des fuites des données juridiques et financières de sa société.

Selon la décision, Ahmed Najim n’a pas répondu aux nombreuses convocations du Conseil pour avoir accès au dossier de la plainte et répondre aux accusations.

Parmi ces accusations, le Conseil cite une tentative d’impliquer, sans preuves, des journalistes marocains dans un média affilié aux Frères musulmans et à Al Qaïda en Libye.

L’article de «Goud» a, ainsi, enfreint l’alinéa 6 du Code de déontologie relatif à la responsabilité envers la société, qui stipule : « Il est interdit de promouvoir l’obscénité ou des termes abjects … ».

Commentant la décision dans un post Facebook, Chama Derchoul a estimé que le retrait de la carte du journaliste Ahmed Njeim est « une reconnaissance par le Conseil de l’atrocité de ce qui a été publié sur moi, sur mon frère, ma société et mes clients ».
Cette décision assez exceptionnelle coïncide avec un vif débat national sur le respect de la déontologie journalistique par plusieurs médias qui ont couvert le drame de l’enfant Rayan.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

9 mois d’attente pour passer un examen IRM à l’hôpital de Ouarzazate

Décès d’un étudiant suite à l’incendie de la cité universitaire à Oujda

Un incendie se déclare dans le quartier universitaire d’Oujda, faisant des blessés parmi les étudiants