Économie

L’investissement total du secteur public s’élève à 335 milliards de dirhams pour l’année 2024

La note de présentation du projet de loi de finances pour l’année 2024 indique que l’investissement total du secteur public s’élève à 335 milliards de dirhams pour l’année 2024.

La note de présentation précise que cette enveloppe budgétaire est répartie principalement comme suit : 45 milliards de dirhams pour le Fonds Mohammed VI pour l’investissement, le budget général et les comptes spéciaux du Trésor, ainsi que les services de l’État gérés de manière indépendante, à l’exception des transferts du budget général vers les établissements publics et les comptes spéciaux du Trésor, pour un montant de 103 milliards de dirhams.

Le même source ajoute que cet effort d’investissement concerne également les établissements publics et les entreprises publiques pour un montant de 152 milliards de dirhams, les collectivités territoriales avec 20 milliards de dirhams, et le fonds dédié à la gestion des conséquences du séisme qui a touché le Maroc, d’un montant de 15 milliards de dirhams.

La note précise que, en détail, les programmes d’investissement financés dans le cadre des comptes spéciaux du Trésor visent principalement à renforcer le réseau routier national, à soutenir les programmes des secteurs de l’agriculture, de l’eau, des forêts, de l’audiovisuel, du logement, de la justice, de la culture, du sport, ainsi que des programmes sociaux et éducatifs. Les crédits alloués aux programmes d’investissement des services de l’État gérés de manière indépendante s’élèvent à environ 286,31 millions de dirhams.

En ce qui concerne les budgets d’investissement destinés aux collectivités territoriales, ils sont principalement consacrés à améliorer les infrastructures visant à améliorer les conditions de vie des habitants. Les efforts se concentreront sur l’expansion et le renforcement du réseau d’assainissement, la construction d’infrastructures culturelles, sportives, de loisirs, de marchés et de bâtiments publics, ainsi que l’aménagement de parcs et d’espaces verts.

En ce qui concerne le programme d’investissement des établissements publics et des entreprises publiques, il concerne en particulier les secteurs de l’énergie, des communications, du logement, de l’agriculture, de l’électricité et de l’eau potable, du phosphate et de ses dérivés, des autoroutes, du transport aérien, maritime et ferroviaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *