Société

Younes Sekkouri : « 30 réunions avec les syndicats sur la loi de grève sans accord »

Younes Sekkouri, ministre de l’Inclusion économique, des Petites entreprises, de l’Emploi et des Compétences, a indiqué que 30 réunions ont été tenues avec les syndicats concernant la loi sur la grève, sans parvenir à un consensus.

Lors d’une séance de questions orales au Parlement, Sekkouri a souligné que malgré les revendications légitimes et importantes des syndicats pour préserver le droit de grève, il est essentiel de ne pas le pratiquer au détriment des employeurs qui respectent les droits des travailleurs et qui cherchent à protéger les conditions de travail normales au sein des entreprises.

Il a ajouté que les discussions se poursuivent pour parvenir à un accord approfondi avant de proposer des modifications au projet de loi actuel. L’objectif est de démontrer à la communauté internationale que le Maroc peut atteindre un consensus sur la question sensible de la grève, un sujet sur lequel il n’existe pas d’unanimité mondiale.

Sekkouri a également exprimé son engagement à ce que le droit de grève au Maroc soit réglementé de manière à protéger à la fois les droits et les devoirs, et à être conforme à la Constitution en rendant ce droit accessible à tous.

Il a conclu en rappelant l’importance de la bonne foi et de donner du temps aux négociations,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *