Driss Guerraoui nommé par le roi à la tête du Conseil de la concurrence – Al3omk

Driss Guerraoui nommé par le roi à la tête du Conseil de la concurrence

5bf03ae1240000040499b944.png

 Le roi Mohammed VI a reçu, samedi 17 novembre au palais royal de Rabat, Driss Guerraoui, qu’il a nommé président du Conseil de la Concurrence, annonce le cabinet royal dans un communiqué. Le poste était vacant depuis le départ de Abdelali Benamour en 2013.

Actuel secrétaire général du Conseil économique, social et environnemental (CESE), poste auquel il avait été nommé en 2011, Driss Guerraoui sera à la tête de l’institution créée en 2008 et dont les pouvoirs avaient été élargis en 2014.

Le Conseil de la concurrence, institution indépendante, est “chargée d’assurer la transparence et l’équité dans les relations économiques, notamment à travers l’analyse et la régulation de la concurrence sur les marchés, le contrôle des pratiques anti-concurrentielles et des opérations de concentration économique et de monopole”, a indiqué le roi.

Le nouveau président, qui a également été conseiller du Premier ministre de 1998 à 2011, sera donc chargé de “veiller à ce que cette institution accomplisse pleinement ses missions en toute indépendance et neutralité, et de contribuer au raffermissement de la bonne gouvernance économique et au renforcement de la compétitivité de l’économie nationale et de sa capacité à créer de la valeur et des emplois”, a souligné le souverain.

Le roi a également nommé Mohamed Abouelaziz au poste de secrétaire général du Conseil de la concurrence. Il est par ailleurs rappelé que cet organe est composé, outre le président, de 12 membres nommés par décret du chef de gouvernement, sur proposition du conseil supérieur du pouvoir judiciaire en ce qui concerne deux membres magistrats, et de l’autorité gouvernementale compétente en ce qui concerne les autres membres.

Âgé de 65 ans et originaire de Kénitra, Driss Guerraoui a exercé en tant que professeur de l’enseignement supérieur, notamment à l’Université Mohammed V de Rabat-Agdal et en tant que professeur invité auprès de plusieurs universités étrangères.

En plus de ses postes à responsabilité, le nouveau président du Conseil de la concurrence est membre actif dans de nombreuses structures associatives et académiques, et compte à son actif plusieurs publications dans le domaine économique et social. Il a été élu en 2017 membre de l’Académie des sciences du Portugal. Il est marié et père de deux enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

scroll to top