Oriental: Sound Energy abandonne le forage d’un de ses puits au Maroc – Al3omk

Oriental: Sound Energy abandonne le forage d’un de ses puits au Maroc

QLTp4-668x380.jpg

Nouvelle déconvenue pour l’explorateur britannique de gaz Sound Energy. L’entreprise a annoncé, ce lundi 19 novembre, l’abandon du forage de son puit TE-9, moins d’un mois après le début de l’exploration.

La firme a déclaré que l’interprétation des données recueillies n’avait pas permis d’établir la présence de gaz productible malgré un forage d’une profondeur totale mesurée de 2 925 mètres. “Toutes les données du puits font l’objet d’une analyse continue, qui inclut également des échantillons de roches et de gaz de forage récupérés au cours des opérations, qui fourniront d’autres données précieuses pour minimiser les risques liés à la prospérité de la zone couverte par le permis”, indique l’entreprise dans un communiqué. Par conséquent, le puits sec sera bouché.

Pour rappel, la société cotée a placé le forage de ce puits et celui adjacent (TE-10), au cœur de sa stratégie de développement de la région géologique de Tendrara. La société a aussi annoncé qu’elle allait se rendre directement à l’emplacement du deuxième puit (TE-10) de sa licence Tendrara (3 puits dans la région de L’Oriental), qui est prêt pour le début des travaux. Sound Energy s’est dite pleine d’espoir pour la suite de l’exploration.

TE-10 ciblera une zone structurelle stratigraphique avec des volumes estimés à 2,6 milliards de pieds cubes de gaz brut. Nos confrères de Natural Gas World font remarquer qu’une partie du pétrole et du gaz produit à la frontière dans le Nord-Ouest de l’Algérie, provient de cette formation TAGI (Triassic Argilo-Gréseux Inferieur).

Les investissements réalisés par Sound Energy s’élèvent à 115 millions de dollars, couvrant la prospection dans les zones de Tendrara et Sidi Mokhtar, à proximité d’Essaouira. En 2018, Sound Energy a réalisé deux découvertes qui pourraient marquer un tournant dans l’exploration pétrolière et gazière du Maroc. La première annonce a été faite en juillet dernier et concerne un gisement pétrolier potentiellement important à Anoual, dans l’Est du pays.

En août dernier, la firme britannique a signé un accord d’une durée de 8 ans dans les zones de Tendrara et Matarka couvrant une superficie globale de 14.500 km² dans l’Oriental. Une région géologiquement difficile à explorer en raison des reliefs de l’Atlas. En septembre, la compagnie de prospection a annoncé l’obtention d’un accord d’exploitation du gaz découvert sur le site de Tendrara.

Sound Energy demeure bien financé, avec un solde de trésorerie de plus de 30 millions de dollars au 14 novembre 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

scroll to top