Hicham El-Guerrouj, lance un appel au roi pour sauver l’athlétisme marocain – Al3omk

Hicham El-Guerrouj, lance un appel au roi pour sauver l’athlétisme marocain

nblvJ-668x380.jpg

La star de l’athlétisme marocain et recordman du Monde du 1500m, Hicham El-Guerrouj, a lancé, vendredi, un vibrant appel au roi Mohammed VI, afin de sauver l’athlétisme marocain.

« l’athlétisme marocain cours à d’un abîme à l’autre, et d’un échec à l’autre depuis 2005 à cause de la perte de générations entières de jeunes au Maroc » a déclaré l’ex athlète à radio Mars. Un appel qui intervient dans un contexte marqué par des critiques exprimés, par d’autres athlètes, à l’encontre du président de la Fédération royale marocaine d’athlétisme, Abdeslam Ahizoune, et de sa gestion actuelle de ce sport.

En réponse à Yahya Saidi , l’expert en législation du sport, qui a mis en doute les records mondiaux établis, il y a 20 ans, par El Guerrouj, ce dernier a estimé qu’il s’agit d’«accusations graves» qui « remettent en question non seulement les résultats de Hicham El-Guerrouj mais aussi ceux de Said Aouita et de Nawal al-Mutawakil », deux ex champions olympiques marocains. Il a rappelé que Yahya Saidi « avait suivi avec moi ma carrière depuis le début, et assistait à mes exploits ». Il s’est, également, demandé pourquoi ses accusations sont-elles sorties aujourd’hui, et si Yahya Saidi s’exprimait à titre personnel ou en tant que responsable officiel.

El Guerrouj précise qu’il avait « décidé de rester à l’écart de l’athlétisme par respect aux responsables, et à leur stratégie pour qu’ils puissent travailler en toute tranquillité».

« J’accepte les critiques, poursuit l’athlète, mais à condition qu’elles soient basées sur des preuves valables », ajoutant que « l’Agence internationale antidopage en Australie avait décidé de garder un échantillon de son sang en 2001, et ce pendant plus de 25 ans ».

Pour rappel, l’athlète Yassine Bensghir avait accusé dernièrement Abdeslam Ahizoune, d’être la source des principaux échecs qu’a connu le Maroc dans ce sport. En plus des faibles résultats de l’athlétisme marocain au niveau international, plusieurs cas de dopage on été signalés et sanctionnés. L’ancienne star Said Aouita avait, en effet, à maintes reprises, tiré la sonnette d’alarme contre le danger de la propagation de ce fléau au sein de l’athlétisme national.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

scroll to top