Retard de projets d’«Al Omrane» à Marrakech.. 600 ouvriers licenciés et 165 millions de dirhams impayés

24 janvier 2020 - 08:37

Des projets en souffrance du groupe « Al Omrane » à  Marrakech sont la cause de la détérioration de l’infrastructure de la médina et des retards des travaux de restauration de plusieurs hôtels et commerces des artisans de la ville. Des sources bien informés ont indiqué au journal «Al Oâmk » qu’il s’agit en fait de quatre projets dont les travaux avaient été lancés par le roi: «Marrakech, cité du renouveau permanent», « mise en valeur du circuit touristique», «mise en valeur du circuit spirituel» et « valorisation de la vielle médina».

C’est «Al Omrane» qui a été chargé de les réaliser en 2017, mais selon nos sources, le groupe publique est « englué» dans des problèmes administrative liés à un mouvement au niveau des postes de responsabilité. Ce qui fait que «de nombreux documents ont été perdus. Ils concernent les passations de marchés avec les entreprises chargées des travaux des quatre programmes». Par conséquent, «Al Omrane» refuse de payer 165 millions de dirhams à l'une des entreprises sous traitante qui se trouve menacée de faillite, et qui avait réalisé 80% des travaux.

A cause des « atermoiements » du groupe et le non paiement des entreprises tout au long de l'année 2019, nous indique une source ayant requis l’anonymat, les travaux sont maintenant à l’arrêt et 600 ouvriers ont été licenciés .

Aujourd'hui , les habitants du "Tawala Lagza" dans la médina se plaignent et souffrent de la détérioration des infrastructures et notamment du carrelage des rues. Un désagrément quotidien qui a augmenté à cause des dernières pluies.

« Al Oâmk » a appris que le wali de Marrakech - Safi, Mohamed Karim Qassi El Helou est intervenu dernièrement pour trouver une issue. Il tente notamment de jouer le médiateur entre « Al Omrane» et les entreprise sous-traitantes, mais « les efforts déployés n’ont pas encore permis de persuader le groupe de payer ces entreprises".

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

Covid-19: 1.672 nouveaux cas confirmés et 1.435 guérisons en 24H

L’hôpital militaire marocain déployé à Beyrouth offre plus de 3200 services médicaux

L’ONEE crée une Salle des Marchés pour la gestion des risques