L’état de Maryem ne s’est pas aggravé

01 février 2020 - 11:11

La famille accorde à «Al Oâmk» le droit d'utiliser son image

La famille de l'élève Maryam Dikouk a démenti les informations indiquant que ses yeux se soient tuméfiés et que son état se soit aggravé après avoir été tabassée par son professeur. Ce ne sont que des rumeurs circulant sur les réseaux sociaux, et « une tentative d'aggraver la situation » nous a fait savoir sa famille qui vit dans les environs de la ville de Taroudant.

Dans une déclaration au journal « Al Oâmk », la famille précise que l'élève a rejoint le domicile familiale avec son père dans leur douar dans la province de Taroudant, immédiatement après la condamnation du professeur. Ce dernier, qui nie avoir violenté la fillette de 8 ans, a été condamné à un an de prison, dont six mois fermes, assortie de quatre millions de centimes d'amende.

« Maryam poursuit sa vie normalement, ajoute la famille, et vaque à ses préoccupations quotidienne. Ses yeux ne souffrent d'aucune complication, à l'exception de celle qui figurait dans le rapport médical, il y a deux semaines. Jusqu'à présent, elle va bien et tout ce qui circule sur Facebook, au sujet de l'apparition de complications graves autour de ses yeux, ne sont que des allégations et des rumeurs».

La famille a accordé à « Al Oâmk »  le droit d'utiliser l'image de Maryem qui illustre cet article ci-dessus afin d’informer l'opinion publique. A travers notre journal, elle lance également un appel pour faire cesser ces rumeurs qui lui causent des problèmes avec la population de la province de Taroudant, et avec l'opinion publique nationale en général.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

Covid-19: 1.672 nouveaux cas confirmés et 1.435 guérisons en 24H

L’hôpital militaire marocain déployé à Beyrouth offre plus de 3200 services médicaux

L’ONEE crée une Salle des Marchés pour la gestion des risques